Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

Les 12 coups de midi : cette question posée à un candidat handicapé qui provoque un gros malaise… mais Paul rattrape le coup !

Publié par Claire JONNIER le 20 Juin 2019 à 15:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mercredi 19 juin, c’est un gros malaise qui s’installe sur le plateau des 12 coups de midi. Ce jour-là, un candidat en fauteuil roulant tente de répondre à une question pour le moins déplacée et qui vise directement son handicap.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Les 12 Coups de Midi : Les confidences de Paul lorsqu’il a appris son autisme (vidéo)

Les 12 coups de midi : ce malaise qui s’installe sur le plateau

La suite après cette publicité

Ce mercredi 19 juin dans les 12 coups de midi, Jean-Luc Reichmann reçoit Sébastien qui est là pour affronter le champion en titre, Paul. Originaire de Saint-Pierre de Varennes en Saône-et-Loire, le participant a survécu à un terrible accident de moto. Mais désormais, il se retrouve handicapé et, est obligé de se déplacer en fauteuil roulant. Une histoire qui a bien évidemment touché le présentateur qui lui aussi, avait survécu à un terrible accident en deux roues.

Et ce jour-là, il affronte Lucas pour un duel en tête-à-tête. Rapidement, la production enchaîne les questions dont une qui provoque un véritable malaise sur le plateau.« Dans le Nouveau Testament, qui dit à un infirme mendiant devant la belle porte du Temple ‘Lève-toi et marche’ ?»

>> À lire aussi : Les 12 coups de midi : Paul donne une bouleversante leçon d’humilité !

La suite après cette publicité

Quand Jean-Luc Reichmann tente de rattraper la situation

Devant l’énoncé de la question, Sébastien se met à rire nerveusement et Jean-Luc Reichmann tente de sauver la situation. Rapidement, il s’adresse à la production des 12 coups de midi, avec une pointe d’ironie : « Vous qui êtes en fauteuil, on est en plein dedans là (…) Là, l’ordinateur a été au top du top.»

Évidemment, le candidat acquiesce et Paul ne peut s’empêcher de rire nerveusement à son tour. Il faut dire qu’il connaît exactement la problématique du handicap et de la différence. Atteint du syndrome d’Asperger, il finira par expliquer : « Ça me fait rire que la question soit posée à Sébastien. Mais j’espère pour lui qu’un jour, il pourra se lever et marcher » Très touché par cette remarque, Sébastien lui répond gentiment : « Ça va être compliqué mais c’est gentil, merci Paul »

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.