Koh-Lanta une émission dangereuse ? Un médecin alerte sur les risques du jeu !

Publié par Elodie le 27 Nov 2020

Comme le font souvent remarquer les candidats participant à l’émission Koh-Lanta, l’aventure consiste à travailler sur le dépassement de soi. Le manque de nourriture et de confort peut aller jusqu’à en faire craquer certains au bout de plusieurs semaines. Interrogé par TV Mag, le docteur Jacques Fricker a alerté sur les risques que pouvait avoir une telle aventure sur la santé.

A lire aussi: Inès (Koh Lanta) dans La Villa des cœurs brisés : elle fait une révélation étonnante sur son couple

L’émission Koh-Lanta dangereuse pour la santé?

“C’est pratiquement un jeûne total. Les trois quarts ou au moins la moitié du poids perdu est du muscle et donc des organes. Au final, le coeur, le foie et les reins en pâtissent. Il faut savoir que le coeur supporte très mal l’absence de protéines. À ce rythme, au bout d’un mois, il y a un risque d’arrêt cardiaque mortel à fibrillation ventriculaire” , alerte le praticien. Heureusement, les candidats de Koh-Lanta font l’objet d’une surveillance accrue de la part d’une équipe médicale.

Le docteur Jacques Fricker a surtout mis l’accent sur le risque que représentait une aventure pareille pour les femmes. “Avec cette importante perte de poids, le corps se met en sous-régime. C’est un phénomène qui arrive aux jeunes filles anorexiques. Pour que les ovaires fonctionnent et fabriquent des hormones, il faut un peu de graisse au niveau des hanches.” explique-t-il. La saison précédente, Inès avait d’ailleurs remarqué une absence de règles en rentrant chez elle.

“Là, comme les candidates, qui sont généralement d’un poids à peu près normal, en perdent beaucoup, l’axe entre le cerveau, l’hypothalamus, les ovaires mais également le tissu adipeux ne fonctionne plus alors que son rôle premier est de permettre la fabrication des hormones. La nature est bien faite. Pour qu’il y ait une grossesse, il faut une certaine réserve pour le bébé au cas où justement il y aurait peu à manger. Heureusement, tout rentre dans l’ordre en trois-quatre mois. Mais si ça perdure, il y a un risque d’ostéoporose” , a-t-il ajouté.

Des candidat sous surveillance accrue

La production de Koh-Lanta a bien sûr pris connaissance des propos du médecin. Elle a tenu à assurer que les candidats étaient entre de bonnes mains. “On ne s’est jamais caché que sur l’avis du médecin, et en général après la réunification, il peut donner des cocktails à base de lait et de bananes. De plus, les récompenses aux épreuves de confort sont adaptées en fonction des carences, il y a toujours de la viande donc ils ne sont pas privés d’apport de protéines (…) Ce n’est qu’un jeu, on ne va pas mettre des gens en danger“. 

A lire aussi: Koh Lanta: un candidat de l’actuelle saison de l’émission est décédé

0