Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Voyage

Covid-19: TERRIFIANTE découverte à l’aéroport de Roissy

Publié par Elisa GERLINGER le 07 Nov 2020 à 12:52
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un trafic de faux certificats de tests négatifs au Covid-19 vient d’être démantelé à l’aéroport de Roissy. Ils permettaient à des voyageurs d’embarquer sans avoir effectuer de test PCR.

Partir en voyage avec sa valise

Depuis le début de la crise sanitaire, l’activité des aéroports a bien changé. Certains sont fermés, d’autres tournent au ralenti, certains pays ont encore leurs frontières fermées… C’est le cas de la France, qui a laissé ses frontières ouvertes seulement en Europe. Mais comme pour entrer sur beaucoup de territoires aujourd’hui, il faut avoir effectué un test PCR négatif pour la Covid-19, généralement 72h avant le jour du départ. Mais certains passagers oublient de le faire et s’en rendent compte seulement une fois arrivés à l’aéroport. C’est à ce moment là que ces faussaires entrent en jeu.

Des faux certificats vendus à l’aéroport

Six hommes et une femme âgés de 29 à 52 ans, menaient un trafic de faux certificats de tests négatifs dans l’aéroport de Roissy. La transaction était simple. Ces personnes établissaient de faux certificats en reprenant le nom d’un laboratoire existant, puis les transmettaient aux acheteurs en format papier ou numérique. Mais les faussaires ont été interpellés et mis en garde à vue. Les enquêteurs étaient sur cette affaire depuis septembre. C’est « suite à la découverte d’un passager s’étant enregistré sur un vol à destination d’Addis-Abeba (Ethiopie) avec une fausse attestation de non-contamination par le virus » qu’ils ont démarré les investigations.

Plus de 200 faux certificats trouvés

L’enquête a permis « la découverte (dans les téléphones portables des personnes) de plus de 200 faux certificats négatifs, faits sur place et permettant d’embarquer sur des vols internationaux », a indiqué à l’AFP le parquet de Bobigny, confirmant une information de M6. Les accusés vendaient ces faux papiers entre 150 et 300 euros, a indiqué le parquet. Ils sont « poursuivis des chefs de faux, usage de faux et complicité d’escroquerie ». Les trafiquants étaient déjà connus à l’aéroport de Roissy comme des « emballeurs » clandestins de bagages. Leur procès se tiendra en mars 2021. Ils risquent jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 375.000 euros d’amende.

A lire aussi: La fouille corporelle traumatisante de cette journaliste, en larmes à l’aéroport… (Vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.