Cigarettes : comment les fumeurs français esquivent-ils la hausse des prix du tabac ?

C’est l’une des conséquences directes de la hausse des prix du tabac dans l’Hexagone depuis quinze ans. Alors qu’un paquet de vingt cigarettes coûtait 5 euros il y a quinze ans, les prix tournent désormais autour des 8-9 euros en fonction des marques. Et les tarifs du tabac vont continuer à grimper en flèche avec une nouvelle hausse prévue pour novembre prochain. Le gouvernement souhaite ainsi se rapprocher peu à peu d’un paquet à 10 euros, pour refroidir les plus jeunes qui souhaiteraient s’initier à la cigarette. Pour contourner ces hausses des prix, les fumeurs sont nombreux à se fournir à l’étranger, dans des pays frontaliers.

Cigarettes

>>>À lire aussi : Fumer dans un parc à Paris pourrait maintenant vous coûter cher

Les habitants des régions frontalières achètent de plus en plus leurs cigarettes à l’étranger

77,8% des fumeurs interrogés dans le cadre de cette enquête affirment avoir acheté leurs paquets chez un buraliste en France au cours de l’année 2018. Ils sont donc 22,2%, donc plus d’un sur cinq, à se fournir ailleurs. Et bon nombre d’entre eux préfèrent aller acheter leurs cigarettes à l’étranger. Ils sont 16,4% à avoir fait leur dernier achat dans un pays limitrophe de la France continentale et 1,6% dans des pays non limitrophes, selon le rapport de cette étude. Les habitants des régions Grand-Est et Hauts-de-France sont près de 50% à se fournir à l’étranger (en Belgique, au Luxembourg ou en Allemagne) contre 9% dans l’ensemble des autres régions.

cigarette

>>>À lire aussi : Découvrez pourquoi chaque paquet sera désormais unique

Les fumeurs font le plein lors de leurs voyages à l’étranger

Parmi les fumeurs interrogés dans le cadre de cette étude, 44,3% des sondés déclarent avoir acheté du tabac à l’étranger au moins une fois lors des douze mois précédant l’enquête. Les achats en duty-free et dans les zones aéroportuaires représentent ainsi 2,1% et sont assez prisés des fumeurs qui voyagent régulièrement. Le commerce dans la rue n’a qu’un impact moindre (1%) et les achats de tabac sur Internet sont quasiment inexistants (moins de 0,1%).

avec AFP.

>>>À lire aussi : En totale détente, ce passager s’allume une cigarette dans un avion

En savoir plus sur : -

Publié par Maxime le 17 Juil 2019
0