Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Disparition d’Emile : Agression, passé politique… Ces erreurs de jeunesse du père qui refont surface

Publié par Alicia Trotin le 21 Juil 2023 à 11:11
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis le début du mois de juillet, toujours aucune trace du petit Emile. Des rumeurs commencent à se propager, et le silence de la famille du petit garçon intrigue de plus en plus. Récemment, ce sont de vieux souvenirs de jeunesse du père de l’enfant qui ont refait surface.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Disparition d’Emile : le grand-père suspect ? Son attitude questionne

Un père au passé trouble

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Si en premier lieu, c’est le rôle du grand-père, Philippe, qui a été analysé dans cette affaire de disparition, le passé du père d’Emile, Colomban, a refait surface. Des « erreurs de jeunesse » d’après les proches de la famille, mais des erreurs qui interrogent.

En effet, avant d’être père, l’homme a été membre d’Action Française, un mouvement d’extrême droite nationaliste et royaliste. Un penchant politique qui l’a également amené à militer auprès de Bastion Social à Marseille, association et mouvement néofasciste français dissout en 2019.

En 2018, il a par ailleurs été contraint de se présenter devant le tribunal d’Aix-en-Provence pour agressions xénophobes présumées. Sans preuve, il a néanmoins été relaxé de cette affaire.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Disparition d’Emile : Sa famille victime d’une amnésie ? Cette folle théorie d’une psychologue

Le caractère, une affaire de famille

Colomban aurait évidemment été sermonné par son beau-père avant de se marier. Le père de la mariée, Philippe, l’aurait même menacé et conseillé « cesser ces bêtises s’il voulait épouser sa fille ».

La suite après cette publicité

Des sermons utiles, mais qui ont aussi mis en lumière le fort caractère de ce grand-père, très strict. D’après certains témoins, l’aïeul du petit garçon disparu « n’hésiterait pas à donner parfois des fessées à ses enfants et aurait reproché à Colomban ne pas être assez sévère avec Emile ».

Le comportement des deux hommes a intrigué très rapidement les habitants du Vernet. Dès le soir de la disparition d’Emile, ils étaient « bizarres« .

« Ils étaient vraiment nonchalants, l’ambiance était bizarre, le père fumait la pipe, ça m’a marqué, c’était comme si on ne recherchait pas un enfant vivant. »

La suite après cette publicité

Des soupçons qui risquent de continuer à planer tant que l’enquête n’aura révélé aucune piste.

À lire aussi : Disparition d’Emile : Ce voisin qui aurait pu éviter le drame

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.