Le saviez-vous : pourquoi les pigeons sont dans toutes les villes

Publié par Mélaine le 02 Mar 2019

Ils font le bonheur des plus petits mais pas vraiment celui des plus grands. Dans les villes, les pigeons sont partout. Vraiment partout ! Mais savez-vous vraiment pourquoi ?

Les pigeons ont une histoire (si, si !)

Et oui, il faut en parler ! Le pigeon a une histoire. Il n’est pas arrivé, comme ça, du jour au lendemain, dans nos villes. Ou plutôt, si. Justement ! Parce que le pigeon a volontairement été introduit en ville, par l’Homme.

 

Cela fait plusieurs milliers d’années que le pigeon s’est imposé. Il a été importé d’Asie.

 

3 raisons à cela : sa viande, sa compagnie agréable et surtout, sa capacité à acheminer des messages.

 

Et en important des pigeons, il a bien fallut construire des pigeonniers. Et pour que ces oiseaux se déplacent, on en a construit un peu partout. Mais la question reste de savoir pourquoi, alors que les pigeons voyageurs ne sont plus vraiment en vogue ces derniers temps, ces oiseaux sont restés. Pourquoi ?

 

-> Pourquoi le ciel est bleu ?

 

Le pigeon : OKLM en ville

Et oui ! En ville, aucun prédateur pour venir effrayer les pigeons. Et ces derniers ne sont pas bêtes : pourquoi se risquer à l’inconnu alors qu’ils sont bien dans les villes ?

 

Et pourquoi sont-ils aussi nombreux ? Là aussi, le pigeon fait fort. Il est l’un des seuls volatiles à se reproduire jusqu’à 6 fois par an. Tous les deux mois, c’est reparti ! Ce qui fait 12 oisillons par an. 

 

Autre particularité du pigeon : il n’est pas très regardant sur la qualité de sa nourriture. Les graines : il adore. Mais s’il n’y en a pas, quelques déchets, ordures ménagères ou mégots feront l’affaire. Et bon appétit bien sûr !

 

Rappelons que leurs fientes sont un enfer pour les monuments. Particulièrement acides, elles dégradent tout. De plus, selon l’OMS, les pigeons transporteraient des bactéries favorisant les allergies chez les enfants.

 

Pour autant, interdiction de tuer des pigeons. Le plus sage (et plus compliqué) resterait de stériliser leurs œufs. On imagine l’ampleur de la tâche !

En savoir plus sur : - -

 
0