La SNCF annonce un très gros changement de ses tarifs à cause du Coronavirus

Le Coronavirus a mis à mal de nombreuses entreprises françaises, dont la SNCF qui mettra “environ deux ans” pour revenir à la normale annonce son PDG. En attendant, il est fort probable que l’entreprise se penche sur sa grille tarifaire et la fasse évoluer. Doit-on s’attendre à une augmentation des prix ?

La SNCF après le Covid

>>> À lire aussi : Coronavirus : la SNCF prépare un changement radical…

Un bilan mitigé pour la SNCF

La crise du Coronavirus n’a pas épargné la SNCF dont “les courbes (de trafic) repartent vers le haut, mais à vitesse lente”, affirme le PDG de la SNCF lors d’une interview bilan pour Les Échos. Pendant tout le confinement, la majorité des Français est restée cloîtrée chez eux, sans prendre de transport. Résultat, selon les prévisions du patron, Jean-Pierre Farandou, la SNCF mettra “environ deux ans” pour revenir à la normale.

Malgré tout, “L’été s’est bien passé, mieux que ce que nous avions prévu au départ mais nous sommes un peu plus inquiets pour la clientèle affaires, qui représente en temps normal 15 % de nos clients et 30 % de notre trafic TGV Inoui mais davantage en termes de contribution”. Cette clientèle est majoritairement en télétravail, ce qui empêche l’entreprise de retrouver son trafic habituel. Cet été, 4 millions de billets à petits prix ont été vendus.

>>> À lire aussi : Ce chauffeur de train va prendre une très mauvaise décision

La SNCF compte faire évoluer ses tarifs

De ce fait, la SNCF prévoit de faire évoluer sa grille tarifaire. Le PDG de l’entreprise se rend compte que ce moyen de transport est perçu comme “cher”. L’objectif de ce dernier est de faire de la SNCF “une des entreprises les plus aimées des Français comme des cheminots”, c’est pourquoi la tarification va être plus juste et simple.

Pour ce faire, le PDG explique que “Dans les années 1990, avec l’essor du TGV, nous avons mis fin à la tarification kilométrique, pour nous inspirer du modèle aérien en faisant évoluer nos prix en fonction d’algorithmes qui étudient l’offre et la demande. Aujourd’hui, nous devons imaginer un nouveau mode de tarification, plus lisible”. Ce chantier prendra entre “six mois et un an”.

>>> À lire aussi : Un chanteur en plein live dans sa voiture meurt percuté par un train !

Publié par Justine le 18 Sep 2020
0