Une femme se fait agresser à Dijon à cause de son décolleté

Deux hommes, demandeurs d’asile, âgés de 19 et 23 ans, sont soupçonnés d’avoir agressé une Dijonnaise de 33 ans en raison d’un « décolleté trop prononcé ». Les deux suspects ont été arrêtés mercredi 23 mai à Dijon et seront jugés en octobre.

 

Une tenue trop « légère »

Deux Afghans demandeurs d’asile résidant à Dole (Jura) sont soupçonnés d’avoir agressé une jeune femme d’origine égyptienne dans un TER en provenance de Paris car elle portait « une tenue trop légère en période de ramadan ». Elle se serait fait insulter et violenter par ces deux derniers. L’un des deux hommes l’a également frappée au niveau des jambes et l’aurait poussée « pour qu’elle décroise ses jambes ».

 

Les faits se sont déroulés ce mercredi 23 mai dernier aux alentours de 22h45. Les agresseurs ont tenté de faire descendre de force la jeune femme à la gare de Dijon mais des témoins ont averti des contrôleurs qui ont eux même averti la police. Les forces de l’ordre sont intervenues en gare de Dijon et les deux suspects ont été arrêtés.

 

Les deux suspects nient les faits

Les deux hommes ont directement été placés en garde à vue après leur arrestation. Lorsqu’ils ont été interrogés, ils ont contesté les faits et ont dit lui avoir « simplement demandé l’heure ». Désormais remis en liberté, ils devront répondre de leurs actes devant le tribunal correctionnel pour « violence en réunion » dans le cadre d’une convocation par officier de police judiciaire, selon le parquet. Celui-ci précise aussi qu’officiellement « il n’y a pas eu de coups et que la victime ne présente aucune blessure ».

Publié par Inès Arrom le 29 Mai 2018