Découvrez la vie incroyable du chevalier d’Eon, le meilleur espion de France !

Vous en avez marre des séries Netflix ? On a trouvé mieux pour vous : la vie du chevalier d’Eon. Cet espion de Louis XV a eu une vie digne des meilleurs films d’action. Entre complots, duels et travestissement, découvrez la vie de ce chevalier pas comme les autres.

D’avocat à espion du roi

Tout commence le 5 octobre 1728 lorsque le petit Charles Geneviève d’Eon de Beaumont voit le jour à Tonnerre, en Bourgogne. Fils d’un noble avocat au barreau de Paris, il reçoit une éducation bourgeoise à base de cours de danse, d’escrime et de littérature. En 1747, il obtient un certificat d’avocat et débute sa carrière. La même année, son père décède, lui léguant un maigre héritage. Toujours en 1747, il rencontre Alexandre Berthier de Grandry qui l’aide à obtenir un poste de censeur royal. En parallèle, le chevalier d’Eon, se découvre une passion pour l’écriture et intègre de nombreux salons mondains. C’est dans l’un d’eux qu’il fait la rencontre la comtesse de Rochefort. Cette dernière va l’inviter à un bal donné par le roi Louis XV à Versailles. Et cette soirée va changer sa vie.

Le chevalier d’Eon y fait sensation en arrivant habillé… en femme ! Avec son physique androgyne, l’illusion est parfaite. La légende raconte que le roi lui-même serait tombé sous son charme. Une fois la supercherie révélée, Louis XV, impressionné par la capacité du chevalier à se travestir, l’embauche en tant qu’espion. Il intègre alors « Le Secret du Roi » , l’ancêtre de la DGSE.

chevalier d'eon

Le chevalier d’Eon en homme et en femme

Une première mission couronnée de succès pour le chevalier d’Eon

La première mission du chevalier, en 1755, a pour cadre la guerre de 7 ans durant laquelle se sont affrontés les puissants d’Europe. Comme durant la guerre de Cent Ans, la France combat son ennemi de toujours : l’Angleterre. Mais une alliance entre les Anglais et la Prusse menace la bonne entente de l’Hexagone avec la Russie. Louis XV décide donc d’envoyer le chevalier d’Eon à la cour de la tsarine Catherine sous l’identité de Lia de Beaumont. Il est accompagné par Douglass Mackensie, un espion écossais. Mais ce dernier est rapidement démasqué et d’Eon se retrouve à gérer seul la mission. Malgré son manque d’expérience, il réussit à se rapprocher de la tsarine pour lui remettre une lettre de Louis XV.

Il retournera à la cour de Russie quelques mois plus tard sous sa véritable identité mais en se faisant passer pour le frère de Lia. La ressemblance était évidemment frappante puisqu’il s’agissait de la même personne. Cette fois encore, il réussit sa mission et rentre en France en héros. Le roi lui offre trois mille livres et lui accorde le statut de lieutenant aux Dragons, des militaires qui se déplacent à cheval mais combattent à pied. Fort de ce succès, le chevalier d’Eon repart pour une nouvelle mission en Angleterre cette fois-ci.

chevalier d'Eon 1

Le début des ennuis

Le chevalier d’Eon part donc à Londres sous l’identité d’une femme pour préparer l’invasion de l’Angleterre par la France. Mais on ne peut pas dire qu’il soit vraiment discret puisque rapidement toute la ville se passionne pour ce chevalier travesti. Il n’arrange rien en organisant d’immenses fêtes où le tout Londres se presse. On a donc connu meilleur espion. Pour financer son train de vie fastueux, il demande à la France des sommes astronomiques que l’État lui refuse. Commence alors sa guerre avec le nouvel ambassadeur à Londres, le comte de Guerchy. Ce dernier le provoque en duel et d’Eon perd. Honteux, il refuse de rentrer en France et pour ne pas risquer d’être enfermé à la Bastille, il se cache chez une amie sous les traits d’une vieille femme.

Mais la couronne le recherche activement car il possède des documents secrets qui pourraient bien envenimer les relations entre la France et l’Angleterre. Les relations entre le chevalier et la France s’apaisent lorsque Guerchy est reconnu coupable de tentative d’assasinat. Mais Louis XV ne compte pas le laisser tranquille pour autant. En 1771, il envoie un nouvel émissaire à Londres qui est en charge de déterminer si d’Eon est un homme ou une femme. Pour ce faire, il est censé procéder à un « palpage » de la poitrine, puisque le chevalier a refusé de se mettre nu. En effet, les rumeurs sur l’identité du chevalier n’ont jamais été aussi fortes. Et elles ne sont pas prêtes de s’arrêter !

espion travesti

>> À lire aussi : Qui est Louis Spencer, le neveu de Lady Di qui a fait tourner toutes les têtes au mariage de Meghan Markle et du prince Harry ?

« Comme un garçon, j’ai les cheveux longs »

Les résultats de l’examen ordonné par le roi sont très étonnants puisqu’ils révèlent que le chevalier d’Eon serait en réalité… une chevalière ! Il, ou plutôt elle, a le droit de rentrer en France mais à une seule condition : s’habiller en femme. En 1773, il fait donc son grand retour à la cour où il amuse beaucoup les nobles. Il y rencontre l’écrivain Beaumarchais et va chercher à le séduire. La rumeur court même qu’ils se seraient mariés en secret ! En 1774, Louis XV meurt et c’est la fin du « Secret du Roi » . L’année suivante, la Guerre d’Indépendance éclate aux États-Unis et le chevalier d’Eon cherche à s’engager dans l’armée mais essuie des refus sous prétexte qu’il est une femme.

Le 20 mars 1779, il est arrêté pour avoir porté un uniforme militaire, réservé aux hommes, et assigné à résidence dans sa ville natale, Tonnerre. Il est tenu de s’habiller en femme et de rester tranquille. Loin de se soumettre aux autorités, le chevalier se balade aux quatre coins de la France et de l’Europe. Il retournera s’installer à Londres en 1785, totalement ruiné. Pour survivre, il met à profit ses talents d’escrimeur en participant à des duels grimé en femme. Mais en 1796, il est blessé et se retrouve contraint d’arrêter les combats. Il sera ensuite emprisonné pendant 5 mois pour dettes impayées. Il meurt finalement le 21 mai 1810 en emportant la vérité sur son genre dans sa tombe.

chevalier d'eon

>> À lire aussi : Le Mont Saint-Michel est-il Normand ou Breton ?

Le chevalier d’Eon, première drag queen de l’Histoire ?

Mais alors, où se cache la vérité ? Le chevalier d’Eon était-il un homme ou une femme ? Il a vécu habillé en femme pendant 32 ans et a toujours réussi à brouiller les pistes. Sa mort fait les gros titres des journaux dans lesquels il est écrit tout et son contraire. Beaucoup affirment qu’il était une femme avançant comme principale preuve son androgynie. Mais l’examen de son cadavre va révéler la vérité au grand jour : le chevalier d’Eon était bien un homme ! Pourtant, pendant des années, il a réussi à berner toute l’aristocratie, les rois et reines. Sa façon de s’habiller a donné naissance au terme « éonisme » qui caractérise les personnes qui s’habillent, se maquillent et se coiffent dans le style d’un genre qui n’est pas le leur.

Au final, on se rappellera plus de lui pour les questions sur son genre que pour son travail d’espion. Pourtant, sans lui, l’Histoire de France n’aurait peut-être pas été la même ! Si les producteurs de Netflix cherchent de l’inspiration pour une nouvelle série, ils feraient bien de se tourner vers la biographie du chevalier d’Eon. Son parcours romanesque a largement de quoi tenir en haleine des scénaristes plusieurs saisons ! Pour le moment il n’existe qu’un manga sur l’espion le plus doué du « Secret du Roi » .

>> À lire aussi : Rouler à gauche : mais pourquoi les anglais font cela ?

En savoir plus sur : - -

Publié par Constance le 31 Mai 2019
 
0