Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

« Un black sur TF1 » : Nawell Madani dénonce le manque de diversité de la chaîne

Publié par Léa Lecuyer le 08 Avr 2023 à 9:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce vendredi 7 avril sort une nouvelle série Netflix dans laquelle joue Nawell Madani. Incarnant le rôle d’une journaliste, elle a d’ailleurs donné son point de vue quant au manque d’inclusivité au sein du PAF et notamment sur la chaîne de TF1, à l’occasion d’une interview pour Europe 1.

À lire aussi : « Une personne a touché ma peau pour voir si ça ne partait pas » : Séquence raciste très choquante dans Pékin Express

Une journaliste qui « veut être Claire Chazal rebeu »

Nawell Madani était l’invité de Philippe Vandel sur le plateau d’Europe 1, ce mercredi 5 avril. Alors que la nouvelle série Netflix « Jusqu’ici tout va bien » est disponible depuis aujourd’hui sur la plateforme, la comédienne était venue en faire la promotion.

Si elle s’est fait connaître grâce au Jamel Comedy Club, la sortie de cette série marque notamment un nouveau tournant dans sa carrière. En effet, c’est l’humoriste elle-même qui l’a créée, réalisée et produite. Un projet qui est loin d’être anodin pour l’actrice belge, bien que le tout premier film qu’elle ait réalisé soit sorti en 2017.

Aux commandes, Nawell Madani apparaît également à l’écran dans le rôle de Fara Bentayeb, une journaliste qui se voit menacée avec sa famille par un baron de la drogue alors qu’elle tentait de sauver son frère des mains de la police.

Pour la réalisatrice, le personnage principal est surtout « une jeune journaliste qui a pour rêve de présenter le JT de TF1« . « Elle veut être une Claire Chazal rebeu », rebondit Philippe Vandel.

À lire aussi : « Vous m’avez touchée en plein cœur » : accusée de maltraitance et de racisme envers sa fille, Anaïs Camizuli prend la parole

Avec seulement "un black sur TF1", Nawell Madani dénonce l'uniformité présente dans les JT
Capture d’écran YouTube – Europe 1

Nawell Madani épingle un journaliste d’Europe 1

La comédienne de 39 ans poursuit son interview : « J’étais excitée de montrer cette arène qui est finalement peu exploitée, je voulais montrer l’envers du décor« . Une remarque qui n’a pas été partagée par son interlocuteur d’Europe 1 qu’il qualifie « d’un peu datée ».

« Votre personnage dit ‘ils ne sont pas prêts à laisser un arabe présenter le JT’, mais ça c’était valable dans les années 80-90, il y a plus le plafond de verre maintenant », rétorque Philippe Vandel. Sans avoir besoin de temps pour chercher des arguments, Nawell Madani impose son constat, qui pour autant est loin d’être subjectif.

« C’est pas parce qu’on a mis un black sur TF1 et Leïla Kaddour-Boudadi sur France 2 que ça y est, les choses ont changé« , déclare-t-elle avant de compléter : « C’est comme pour dire ‘on vous a mis’C’est pour avoir ce genre de réflexion là. Mais non désolée, ça ne représente pas du tout la société« .

Et bien que le journaliste de radio persiste à faire la liste des présentateurs de JT comme Sonia Mabrouck ou Karim Rissouli, l’actrice l’enfonce un peu plus. « Mais en même temps sur TF1 ce n’est pas encore arrivé », rappelant également au chroniqueur qu’elle parle « de femmes », tout comme dans le récit de sa série. Un dernier point qui aura suffi à lui clouer le bec.

À lire aussi : « Pas fan de sa chroniqueuse voilée » : Elisabeth Levy s’en prend à l’ex-recrue de Cyril Hanouna (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER