Affaire Elisa Pilarski : son passage à l’hôpital quelques mois avant sa mort pour une morsure intrigue les enquêteurs 

Elisa Pilarski, morte en novembre dernier après voir été mordue par un ou plusieurs chiens aurait déjà eu un accident avec un chien. L’un de ses cinq chiens l’aurait déjà blessé.

Elisa Pilarski

Elisa Pilarski aurait déjà été mordue par l’un de ses chiens d’après un collègue du compagnon de la jeune femme tuée en novembre 2019.

Un nouveau témoignage vient bouleverser l’enquête sur les circonstances de la mort d’Elisa Pilarski. Retrouvée morte dans la forêt de Retz (Aisne) le 16 novembre 2019, l’autopsie avait révélé que son décès a pour origine « une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu’à la tête » . 

De ce fait des prélèvements ADN avaient été effectués sur les 62 chiens suspectés d’avoir mordu à mort la jeune femme enceinte de six mois. Pour rappel, une chasse à courre était organisée près du lieu du drame ce même jour. Parmi ces 62 animaux, cinq appartiennent à Elisa Pilarski et son compagnon Christophe Ellul.

Mais c’est leur chien Curtis, présent au moment de l’accident, qui intrigue spécialement les enquêteurs. Notamment depuis le nouveau témoignage d’un collègue de Christophe Ellul. Selon BFM, l’homme aurait affirmé aux policiers que la jeune femme « avait déjà été mordue par l’un des cinq chiens du couple » .

Il aurait par ailleurs précisé avoir vu sur le téléphone portable du jeune homme une photo de la main d’Elisa Pilarski avec une blessure de 4 centimètres. Interpellés par les propos de ce témoin, les policiers l’interrogent alors sur l’identité du chien qui l’aurait mordu, sans succès.

Impossible pour lui de savoir lequel des cinq chiens aurait pu la mordre.

>>> À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski : le terrible destin de Curtis s’il était coupable

Pour le compagnon d’Elisa Pilarski, sa morsure a été causée par un chat

Face aux révélations de ce témoin, les enquêteurs de la PJ de Creil ont souhaité interroger la compagnon d’Elisa Pilarski. Selon lui, cette morsure n’a jamais été causée par un chien mais par un chat. Sa blessure se serait ensuite infectée et serait donc partie à l’hôpital.

Un accident qui se serait produit quatre mois avant son décès.

« Cette hypothèse est jugée peu crédible par plusieurs sources proches du dossier » , indique BFM.

Depuis la mort de sa petite-amie, Christophe Ellul essaie tant bien que mal de défendre ses chiens, notamment Curtis. « Aujourd’hui vous n’êtes plus là mais je me battrais jusqu’au bout pour trouver les coupables et protéger Curtis » , avait-il écrit dans un message Facebook le 7 février dernier.

>>> À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski : coup de théâtre concernant les analyses ADN des chiens

En savoir plus sur : - -

Publié par Eugenie le 20 Fév 2020
0