Pays-Bas: Un homme passe 3 heures allongé sur un obus par peur qu’il explose

Un Néerlandais a trouvé un obus de la Seconde Guerre Mondiale dans son jardin. Il a passé 3 heures allongé dessus par peur qu’il n’explose.

 

pays-bas

Crédit: RTL

 

Un homme trouve un obus dans son jardin

Cette histoire prend place le mercredi 9 janvier au soir dans le sud des Pays-Bas. Un homme, dont l’identité n’a pas été révélée, faisait des travaux dans son jardin lorsqu’il est tombé sur un obus datant de la Seconde Guerre Mondiale. Il décide de le couvrir de sable mais entend par la suite l’engin siffler, il choisit alors de s’allonger dessus. L’obus s’arrête alors de siffler et l’homme n’ose plus bouger par peur qu’il explose. Heureusement pour lui son téléphone était sur lui et il a donc pu demander de l’aide en appelant le centre d’appels d’urgence à 21h30, heure locale.

 

Les secours ont donc sollicité les unités d’élimination d’engins explosifs du ministère de la Défense (EOD). « L’équipe de l’EOD a dû venir de loin, elle est arrivée vers 1 heure du matin » explique la porte-parole des services de sécurité du nord du Limbourg (région des Pays-Bas), Véronique Klaassen. L’homme a pu se libérer de cette position peu rassurante seulement 3 heures après.

 

obus

 

L’homme a passé plus de 3 heures sur l’obus

Les habitations voisines ont été évacuées par sécurité, mais l’obus n’était en fait pas dangereux. « Il s’agissait d’un obus qui ne contenait pas d’explosifs. L’homme était donc en sécurité. Il est strictement déconseillé de se coucher sur un obus. La meilleure chose à faire lorsque l’on tombe sur un engin explosif, c’est de s’éloigner et d’appeler la police » a déclaré Véronique Klaassen. Les secours se sont occupés de l’homme avant de le ramener chez lui, car après avoir passé plusieurs heures dans le froid, il présentait des signes d’hypothermie. D’après Mme Klaassen, le Néerlandais se porte bien malgré les émotions qu’il a subi durant ce moment de stress, qui s’est finalement avéré sans aucun risque.

En savoir plus sur : -

Publié par Elisa le 13 Jan 2019
 
0