Comment le papier est-il fabriqué et pourquoi jaunit-il ?

C’est quelque chose que nous utilisons tous : du papier. Mais savez-vous vraiment comment il est fabriqué ? Et pourquoi certains papiers jaunissent plus vite que d’autres ? Zoom sur un objet du quotidien que nous ne connaissons pas si bien que ça.

 

Le papier : de simples fibres de bois

Sans grand étonnement, le papier est essentiellement fait à partir de fibres de bois. Bon, jusque là, nous le savions. Sauf que le procédé industriel qu’il nécessite demande beaucoup d’énergie et de nombreux produits chimiques.

 

A l’origine, le papier vient essentiellement de bois issu de feuillus ou de résineux. Du bois que, traditionnellement, on récupère du nettoyage des forêts ou des déchets de scieries.

 

Sauf que voilà : la quantité de fibres produites n’est plus suffisante pour répondre à la demande croissante de papier. Alors, des forêts brésiliennes, chinoises et indonésiennes, après avoir été dévastées, sont peu à peu remplacées par des plantations d’eucalyptus. Un arbre qui permet d’obtenir un papier en plus grande quantité et de meilleure qualité.

 

Le papier : un désastre écologique

Comme on s’en doutait, rayer des forêts entières de la carte du monde entraîne la disparition d’espèces végétales et animales. Entre autres l’orang-outan, l’éléphant, le rhinocéros. L’huile de palme en second.

 

De plus, fabriquer du papier, cela signifie isoler deux composants du bois : la cellulose et la lignine. Et pour que cela soit réalisable, c’est un procédé chimique qui entre en action.

 

Pour que le bois devienne papier et que le papier devienne blanc, il faut passer par de nombreuses étapes. Déchiquetages, lessivages avec produits chimiques, blanchiments puis de longs transports de la pâte à papier (souvent vers l’étranger) pour donner naissance au papier tel qu’on le connait.

 

Un petit bout de papier, aussi petit soit-il, a donc demandé de nombreux transports (on fait mieux en matière d’écologie), des consommations d’énergies qui viennent accroître les émissions de gaz à effet de serre, beaucoup d’eau, des composés chimiques comme les organoschlorés et tous les déchets liés au lessiveur : l’une des étapes de création.

 

 

Un papier propre

Un papier plus propre et respectueux de la nature est possible. Et il faut avouer qu’en Europe, de nombreux gestes vont en ce sens. On préférera donc un papier fabriqué en France (avec des normes plus strictes) mais aussi et surtout, un papier moins blanc.

 

Et oui : le papier n’est blanc qu’à la fin du processus. Il est, d’origine, écru.

 

Alors, de préférence, on opte pour des labels, comme Imprim’vert, PEFC, FSC, Copying Paper et bien d’autres.

 

Pourquoi le papier jaunit-il

Alors, s’il est tant traité, pourquoi le papier jaunit-il ? Et bien comme nous vous le disions plus haut, le papier est composé à la fois de cellulose et de lignine.

 

C’est cette dernière qui donne sa rigidité au papier. Sauf que la lignine est composée de petites molécules qui sont, elles-mêmes, composées d’oxygène, d’hydrogène et de carbone. Et ce sont ces même molécules qui, avec le temps, vont s’oxyder.

 

Et plus le papier contient de lignine, moins il est cher. C’est pourquoi certains papiers, vendus à grande échelle comme celui des journaux, jaunissent plus rapidement. Et comme les UV accélèrent le jaunissement du papier, si vous voulez garder un papier blanc il faudrait donc le mettre sous vide et loin de toute lumière.

 

De quoi voir les post-it laissés à chéri sur le frigo d’un autre œil !

 

En savoir plus sur : -

Publié par Mélaine le 22 Déc 2018
 
0