David Hallyday : l’étrange code secret qu’il partageait avec son père

Depuis que la saga des Hallyday a débuté, les médias ont souvent avancé que David Hallyday et Johnny n’étaient pas si proches que cela. Pourtant, entre les deux, c’était une véritable complicité. En témoigne cet étrange code secret qu’ils partageaient pour communiquer ensemble.

 

David Hallyday, proche de son père

Contrairement à ce que les médias aimeraient nous faire croire, David Hallyday et son père étaient proches. D’ailleurs, l’aîné déplore qu’on ait “sali son image” quand il apprend que soi-disant, Johnny “détestait la moitié de ses enfants”. Dans une confession qu’il livre sur TF1, il assure que c’était un papa “aimant, qui adorait ses 4 enfants”. 

 

Entre eux deux, c’était surtout la culpabilité du père qui pesait. En effet, à la naissance de David, Johnny était en plein milieu de sa carrière. Il n’a donc pas vraiment été présent pour son fils et semblait le regretter en vieillissant. Du côté du fils, c’est un souvenir douloureux, mais qui trouve une issue dans la chanson Sang pour Sang, l’un des plus grands succès de l’idole des jeunes.

johnny-hallyday-david-code-secet

Complice à la vie comme en chanson, David Hallyday et son père formait un duo qui semblait ne pas plaire à Laeticia

;

L’étrange code secret que partage David Hallyday et Johnny

Complice à la vie comme en chanson, David Hallyday et son père formaient un duo qui semblait ne pas plaire à Laeticia. Des tensions qui existent depuis 2009, alors que la veuve du chanteur voulait un troisième enfant. Mais, David et Laura s’y sont opposés, considérant cet agrandissement de la famille comme une folie compte tenu de l’état de santé de leur père. Cette épreuve a agi comme un révélateur : la famille recomposée de Johnny a alors littéralement explosé.” 

 

Du coup, pour pouvoir communiquer sans l’ombre d’un soupçon, ils échangeaient des textos qui commençaient tous par “Fiston”, histoire de prouver l’identité de la personne derrière le téléphone. « Tous les SMS du rocker commençaient par “Fiston”. Si le mot n’était pas placé en tête du message, cela signifiait qu’il était écrit par quelqu’un d’autre », explique Ici Paris. On se demande bien par qui.

Publié par Claire le 29 Nov 2018
0