Kim Jong-un annoncé mort après une opération cardiaque qui aurait mal tourné ? Qui lui succéderait ?

Des spéculations sur l’état de santé du célèbre représentant nord-coréen Kim Jong-un circulent. Il aurait subi une opération périlleuse pour des problèmes cardio-vasculaires. C’est le média sud coréen Daily NK qui avait rapporté cette information capitale. Il affirme d’ailleurs depuis que la chirurgie de ce chef suprême se serait déroulée en bonne et due forme. TMZ a même annoncé son décès. En effet, une nièce du ministre chinois des Affaires étrangères aurait annoncé la disparition de l’homme politique de 36 ans. Rien n’est encore vraiment officiel. Mais que se passerait-il si Kim Jong-un venait à décéder ? Qui prendrait sa succession ?

À lire aussi: Nicolas Sarkozy joue un « rôle déterminant » dans la situation actuelle, selon Emmanuel Macron

Des spéculations inquiétantes sur l’état de santé de Kim Jong-un

Ces spéculations tournent en boucle depuis que le média Daily NK a rapporté que le chef suprême nord-coréen avait subi une opération périlleuse pour cause de problèmes cardio-vasculaires. L’état de santé de Kim Jong-un a donc intéressé le monde entier. Au même moment, la chaîne américaine CNN avait assuré qu’une source lui avait confié que le politique pouvait “être en danger grave après une intervention chirurgicale” . Réputé pour sa rigidité et sa volonté de garder son pays prisonnier, ce chef d’état a donc suscité l’attention générale. 

Le pays est tellement verrouillé que les informations se font rares et ne sont jamais officialisées. Kim Jong-un pourrait donc être dans un état dramatique et affirmer le contraire. 

Alors, quelles seraient les conséquences de la mort de Kim Jong-un ?

Qui prendrait la place de ce chef suprême ?

Après la mort de Kim Jong Li en 2011, son fils Kim Jong-un est directement arrivé à la tête du pays ! Aucune question ne s’était posée : il était en âge de gouverner le pays et représentait le successeur le plus légitime. 

La Corée du Nord ne transmet aucune information vers l’extérieur. Il est donc compliqué de connaître la vie privé et familiale du chef Kim Jong-un. Il aurait sûrement deux fils et une fille, âgés approximativement d’une dizaine d’années. Ils seraient donc trop jeunes pour prendre les rênes du pouvoir. Son seul frère survivant, Kim Jong-chol, n’aurait, quant à lui, aucune appétence pour la politique. 

Son oncle Kim Pyong-iI ne serait pas non plus le candidat idéal. Diplomate, il ne serait pas assez proche du pouvoir pour reprendre le flambeau. 

Sa petite soeur, Kim Yo-jong, pourrait, quand à elle, être la candidate parfaite. En effet, elle est connue du public et accompagne régulièrement son frère lors de ses interventions publiques. Or, c’est une femme et la société nord-coréenne esttrès paternaliste” , selon Antoine Bondaz, un chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique et un spécialiste de la région. Ce choix de succession lui semble donc “très peu probable”, rapporte Slate. Elle pourrait, peut-être, servir d’intermédiaire, le temps qu’une des fils de ce sévère dirigeant soit en âge de gouverner. 

Enfin, la dernière hypothèse se porte sur Choe Ryong-hae, le numéro 2 du parti, compte tenu de son influence considérable. Or, une succession familiale risque fortement d’être privilégiée. 

Source: Slate.

À lire aussi: Emmanuel Macron : la santé du Président inquiète !

Publié par Salomee le 26 Apr 2020
0