Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Lycées : Des jours de cours annulés, que se passe-t-il ?

Publié par Fanny Jacob le 15 Mar 2023 à 14:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Certains élèves vont être heureux d’apprendre que des jours de cours vont être annulés dans leurs lycées. Mais, il s’agit d’une décision qui ne plait pas du tout à de nombreux politiques et syndicats.

Et pourtant, le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye a bel et bien décidé d’accorder des jours de « révision » pour le bac aux lycéens, annulant au passage leurs cours prévus.

cours annules Pap Ndiaye lycee (2)

À lire aussi : A 17 ans, une lycéenne perd la vie lors d’un cours d’EPS

Pap Ndiaye décide d’annuler des jours de cours pour les révisions du Bac

Après cette inquiétante nouvelle au sujet de l’éducation en France, le ministre Pap Ndiaye a décidé d’enfoncer le clou en faisant une annonce très surprenante. En effet, la semaine prochaine commenceront les premières épreuves (de spécialités, coefficient élevé pour les lycéens concernés) du baccalauréat 2023.

Dans ce cadre, le ministre a annoncé que des journées de révisions allaient être accordées aux lycéens qui passent le bac cette année.

« Par souci d’égalité entre les candidats, j’ai décidé que dans tous les lycées, la journée du vendredi et selon les situations locales celle du samedi, devront être consacrées pour les élèves de terminale aux révisions des épreuves des enseignements de spécialité » , a déclaré le ministre ce mardi 14 mars.

Une mesure qui autorise donc les élèves de Terminale à ne pas aller en cours les vendredis et samedis pour réviser. Des révisions qui prendront la forme de « séances de révisions ou de temps libéré » .

C’est-à-dire que les élèves seront soit dans des salles de révision, encadrés. Soit, ils pourront rentrer chez eux.

À lire aussi : En voyant cette mère venir chercher son fils à la sortie de l’école, toutes les mères sont outrées par la tenue qu’elle porte !

Une décision tardive qui irrite fortement les politiques et collectifs

Une annonce de cours annulés qui ne fait pas l’unanimité. D’autant que cette mesure n’intervient qu’à une semaine des premières épreuves. Celle des spécialités qui représentent quand même 32 % de la note finale des lycéens concernés. Une période où beaucoup de professeurs profitent des cours, justement, pour entrainer les élèves aux épreuves.

« L’anticipation toujours et encore, le mépris pour les élèves et les personnels… On a l’habitude ! » , a tweeté le SNES-FSU de Seine-et-Marne. « Ah ?! C’est maintenant que vous vous rendez compte que casser le caractère national du baccalauréat crée des soucis d’égalité entre élèves ? » , a aussi déclaré le collectif des Stylos Rouges.

« Il n’y a plus aucune égalité entre les candidats depuis que vous avez détruit le diplôme national du baccalauréat » , peut-on lire de la part du député LFI Paul Vannier.

Rappelons que le ministre est déjà sur la sellette. Cette nouvelle décision ne risque pas d’améliorer sa cote de popularité.

A lire aussi : Ce professeur projetait des images p*rno pendant ses cours

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.