Honteux – Cette jeune femme a été expulsée de la piscine de sa résidence, car son maillot pouvait « exciter les adolescents »…

C’est l’annonce fort grotesque du jour. Et pour cause, une jeune femme de 20 ans, Tori Jenkins, a été expulsée de la piscine de sa résidence. Alors qu’elle, son conjoint, et cinq amis à eux s’étaient tranquillement installés dans un coin, on lui a demandé de quitter les lieux. Son maillot de bain était apparemment en cause, car il était soit-disant « indécent » et aurait pu « exciter » des garçons. L’incident n’a pas manqué de faire réagir son conjoint, Tyler Newman, qui s’est empressé de rapporter l’événement sur Facebook. Son message a déjà été partagé plus de 29 000 fois et le voici :

 

« Je n’ai jamais été témoin de harcèlement sexuel ou de culture du viol, jusqu’à aujourd’hui avec les résidences du groupe Smoky Crossing Apartments. Et pour cause, aujourd’hui ma fiancée a été confrontée à un dilemme. Changer de maillot de bain, porter un short par-dessus ou sortir de la piscine. Piscine que nous payons près de 300$ par mois, ce qui élève notre loyer mensuel à 1000$ (sans compter les charges et le wifi). Tori a été accusée de porter un « maillot de bain string » et il y aurait eu des plaintes sur sa tenue 3 minutes après que nous soyons arrivés. Nous étions tous assis tranquillement avec cinq de nos amis, certains faisant partie de la résidence, d’autres pas. Donc Tori a décidé de se rendre chez le gestionnaire des appartements. Je regrette d’ailleurs de ne pas l’y avoir accompagnée. »

 

« Elle s’est ensuite adressée à un membre du personnel calmement et poliment, en privé. Cette personne, dont je ne citerai pas le nom pour l’instant, a fortement insisté pour prendre des photos de Tori. Ceci afin de lui montrer à quel point sa tenue était inappropriée. Cette personne lui a ensuite conseillé de regarder son corps dans un miroir. Ce à quoi ma fiancée a répondu qu’elle savait très bien à quoi elle ressemblait puisque c’était elle qui avait acheté ce maillot de bain. Qui, d’ailleurs, n’est pas un string. La personne en face d’elle lui a répondu que si elle n’avait pas d’enfant elle-même, elle ne pouvait pas comprendre. Cette même personne a renchérit, en lui disant qu’elle ne voudrait pas que ses enfants voient Tori ainsi. Tori a concédé avoir des fesses plus larges que la plupart des autres personnes. »

 

« Et que 95 % des vêtements qu’elle portait avait tendance à s’échancrer, notamment lorsqu’elle marche. Ce à quoi la personne qui gère les appartements lui a répondu qu’un maillot de bain normal lui aurait couvert tout le derrière, insinuant donc que le corps de ma fiancée n’est pas normal. Ce que Tori n’accepte pas puisqu’il existe différentes formes de maillot de bain. La femme en face d’elle lui a ensuite indiqué que son petit-ami (moi-même) devait arrêter de lui mettre de la crème solaire à certains endroits de son corps puisqu’elle pouvait très bien les atteindre elle-même. On lui a également dit que, sous prétexte qu’elle possède un peu plus de formes, son corps n’était pas approprié devant des enfants. On lui a ensuite dit qu’il y avait beaucoup de jeunes garçons dans l’immeuble, et qu’elle n’avait pas besoin de les exciter. »

 

« Aujourd’hui, ma fiancée s’est donc entendue dire qu’elle était moins importante que ce que les hommes peuvent penser d’elle. Qu’elle est moins importante que le fait qu’un homme la sexualise. Pour moi, elle est la plus belle femme au monde, mais je la respecte. Je ne ferai jamais sentir à une femme qu’elle n’est pas « digne » de qui que ce soit, en utilisant comme prétexte la tenue qu’elle porte. Voici comment on entretien la culture du viol. »

 

« Je n’avais jamais vu ma fiancée embarrassée au point de ne même pas pouvoir regarder ses meilleurs amis dans les yeux. Je ne l’avais jamais vu pleurer comme elle l’a fait dans notre appartement aujourd’hui. Et je ne l’avais jamais vu vouloir s’isoler à ce point de cette façon-là. Tout cela parce que des enfoirés pensent qu’ils peuvent faire la police sur la taille et la forme de son corps. Je n’avais jamais vu une femme aussi peu respectée jusqu’à présent. »

 

« Entendons-nous bien. Les règles de la piscine sont de : « porter des tenues appropriées ». Pas de s’enlever un morceau de gras avant d’y entrer. »

 

« Je me suis permis d’ajouter des photos du maillot de bain qu’elle portait, qui est un une-pièce. S’il-vous-plaît, si vous envisagiez de prendre un appartement chez Smoky Crossing, ne le faites pas. Pour cette raison-là, comme pour plein d’autres. Honnêtement, je suis encore sous le choc de ce que j’ai vu aujourd’hui. Quand j’ai voulu trouver un peu plus d’information sur la personne qui s’est permise d’humilier ma fiancée, on n’a pas vraiment su quoi me répondre. Si ce n’est des bégaiements ou des regards vagues. La femme en question n’était apparemment « pas présente au bureau » lorsque j’y suis allé pour discuter de l’incident. Mais je n’en ai pas encore terminé avec cette histoire. »

 

« Ce que je pense de tout cela : demander à ma fiancée de se couvrir par 32°C dans notre propre résidence parce qu’elle « excite les adolescents » est une vraie connerie. Je ne le cautionne pas. Elle devrait avoir le droit de porter un maillot de bain sans être sexualisée et rabaissée. Elle ne devrait pas avoir à se sentir violée. Je ferai bientôt une vidéo sur le sujet pour vous dire tout ce que j’en pense. »

expulsee de la piscine pour un maillot de bain

Et vous, votre avis sur la question ?

Crédit photo / photo à la une : © Facebook/TylerNewman.

En savoir plus sur : -

Publié par Charlene le 26 Juin 2017