Pour la première fois, une étude a révélé que la cup menstruelle était aussi efficace et sûre que les tampons et serviettes

Selon la première évaluation sur le sujet de la cup menstruelle, la revue scientifique médicale, The Lancet Public Healtha révélé, ce mercredi, que ces protections hygiéniques étaient aussi saines et performantes que les tampons et serviettes. D’après l’étude, près de 70% des femmes à avoir testé ces coupes menstruelles veulent continuer à en porter.

Plus économe et écologique, la cup menstruelle se fait une place depuis quelques années dans le marché des protections hygiéniques. Faite entièrement en silicone, cette protection est une petite coupe ressemblant à un entonnoir avec des bords arrondis, permettant de l’introduire plus facilement dans le vagin. Elle permet de récupérer le sang des règles et non de l’absorber comme pour les tampons et serviettes. Une étude s’est penchée sur son efficacité, sa sureté et sur son prix.

cup menstruelle

>>> À lire en plus : Pour lutter contre la taxe rose, ils créent un livre remplit de… tampons !

70% des femmes à avoir utilisé une cup menstruelle décident de l’adopter

Avec 3 300 femmes, l’enquête a dévoilé que la coupe menstruelle pouvait devenir l’alternative aux tampons et serviettes puisque 70% des femmes à avoir utilisé une cup veulent continuer à en porter. « Malgré le fait que 1,9 milliard de femmes dans le monde consacrent en moyenne 65 jours par an à gérer leur flux menstruel, il existe peu d’études de bonne qualité qui comparent les moyens de protections » a clamé Penelope Phillips-Howard, principale chercheuse de cette étude.

Néanmoins, même si elle est sûre, il faut la vider toutes les 4 à 6 heures pour éviter des risques d’infection, puisque la macération du sang est un terrain propice aux développements de bactéries. Il faut la rincer à l’eau claire et éviter de la poser à n’importe quel endroit mais dans un endroit stérile. La coupe a un avantage face aux tampons et serviettes : le prix puisqu’elle coûte entre 15 et 20 euros. Même si le prix peut paraître cher, elle est réutilisable jusqu’à 5 à 10 ans et donc vous n’avez plus besoin d’acheter des tampons tous les mois.

>>> À lire en plus : 4 idées reçues sur les règles

Le choc toxique ou la maladie des règles

Le bémol de cette étude est qu’elle ne prouve pas si le taux de risque d’infection avec la coupe menstruelle, est plus ou moins important que celui des tampons et serviettes. Il y a un an, la revue scientifique Applied and Environmental Microbiology avait révélé que les cups augmenteraient le risque de choc toxique. Cette infection touche les femmes pendant les règles et est liée à la présence d’un staphylocoque doré qui peut produire une toxine dans le sang. L’étude reposait sur la réalisation de tests effectués sur plusieurs coupes menstruelles et sur des tampons bio et le résultat n’était pas très rassurant puisque l’air présent dans la coupe menstruelle laisserait passer et favoriserait le développement de la bactérie, de manière plus importante que les tampons.

>>> À lire en plus : Du glyphosate dans les tampons et serviettes hygiéniques… la bonne surprise !

Source : Au Féminin

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Églantine le 18 Juil 2019
0