Un nutritionniste nous explique pourquoi certaines personnes ne supportent pas le café

Qu’il soit serré, allongée, ristretto ou à l’américaine, certains Français ont beau essayer, ils ne parviennent pas à apprécier le café. Pire, cela provoque chez eux des réactions physiologiques désagréables que ce nutritionniste nous explique.

 

Nous ne sommes pas tous égaux devant le café

Pour certains, impossible de pouvoir résister à l’arôme du café. Outre ces senteurs, il est également reconnu pour ses vertus énergisantes et sa capacité à améliorer notre concentration et notre moral. Mais pour certains, c’est tout le contraire puisqu’en seulement quelques gorgées, ils ressentent des palpitations, des contractions musculaires, des bouffées de chaleur ou encore des nausées. Alors pourquoi tant de disparités en termes de manifestations physiologiques chez les Français ? Xavier Bigard, directeur médical de l’union cycliste internationale nous explique.

 

« La caféine est éliminée au plan métabolique, c’est-à-dire qu’elle est dégradée par des enzymes qui se trouvent dans le foie. » Or, nous ne sommes pas tous équipés du même bagage enzymatique. Pour certains, la vitesse d’élimination sera bien plus rapide que d’autres. Et pour ceux qui ont tendance à être à la traîne, c’est à ce moment-là que les effets du café peuvent devenir très dérangeants. « Plus on élimine lentement la caféine, plus elle reste longtemps dans l’organisme est plus à la d’effets. »

 

De plus, la caféine agit sur le cerveau au niveau des neurotransmetteurs. Hélas, même principe ! Pour ceux qui ont une sensibilité accrue au niveau des neurotransmetteurs, l’hypophyse sera stimulée de trop et sécrètera abondamment adrénaline et hormone de stress (cortisol).

 

café-support-enzymes-sensibilité-génétique

 

 

 

Café et génétique : toute une histoire

Outre le bagage enzymatique, les chercheurs montrent également que notre sensibilité au café proviendrait de notre génome. En effet, ils se sont amusés à comparer les différences en matière de métabolisation du café entre les Néerlandais et les Italiens. On vous laisse deviner le résultat… Quoiqu’il en soit, il remarque également que le café a plus d’effets chez les hommes qui le métabolisent plus rapidement que les femmes. Hormis si ces dernières disposent d’un moyen contraceptif.

 

 

De plus, sachez que la cigarette accélère l’élimination de la caféine par le corps. C’est la raison pour laquelle les fumeurs ont tendance à boire beaucoup plus de café que les non-fumeurs. Enfin, sachez que notre alimentation influe également. Pour les amateurs de légumes de la famille Brassicaceae, la métabolisation du café sera plus rapide alors que pour ceux qui préfèrent le jus de raisin elle sera plus lente et les effets plus durables.

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 02 Jan 2019