Pourquoi le nombre de nouveaux cas contaminés continue d’augmenter en France malgré le confinement ?

Depuis le début de la crise sanitaire et de la prise des mesures de confinement, le nombre de nouveaux cas contaminés continue d’augmenter. Pourquoi? Ce dimanche 19 avril, Santé Publique France recensait un total de  112 606 cas de personnes atteintes du covid-19 depuis le début de l’épidémie. Les français sont confinés depuis maintenant 5 semaines et des nouveaux cas apparaissent sans cesse. Découvrez l’explication dans l’article ci-dessous:

À lire aussi: Coronavirus : comment les masques vont être distribués ?

La vie continue même en confinement

Bien que le confinement soit la règle, les français peuvent sortir exceptionnellement grâce à des dérogations. En effet, pour faire des courses, prendre l’air proche de chez soi, faire un peu de sport, les citoyens se retrouvent à l’extérieur et peuvent potentiellement croiser des personnes contaminées ou toucher des surfaces infectées (notamment lors des courses).

De plus, les personnes guéries sortant de l’hôpital peuvent encore être contagieuses et contaminer leur entourage. Selon l’épidémiologiste William Dab, « des personnes qui n’avaient plus besoin de soins hospitaliers sont sorties de l’hôpital, rentrées chez elles et ont contaminé leur entourage » . En effet, énormément de français sont confinés en famille, ce qui provoque des contaminations rapides en huit clos. 

Enfin, de nombreux français travaillent pour faire tourner le pays et permettre aux français d’accéder aux services minimums. Il s’agit bien évidemment des médecins, infirmiers et personnel soignant mais également des boulangeries, employés de supermarché etc… Selon baromètre des territoires de l’enquête Odoxa-Adviso Partners pour franceinfo, un quart des français seraient actifs et se déplaceraient sur leur lieu de travail. Ce phénomène entraîne donc la prolifération du virus. 

Ce virus est extrêmement contagieux

Le principal problème de ce virus est sa transmission rapide par des personnes asymptomatiques. En effet, des citoyens sans symptômes pensent ne pas être atteints par la maladie et contaminent sans le savoir. Selon l’épidémiologiste Pascal Crépey, ces individus ‘contribuent relativement peu à la dynamique de l’épidémie »Or, ce n’est pas l’avis de tout le monde. Les dernières données provisoires sur les nouveaux cas en Chine démontrent que les porteurs asymptomatiques auraient une responsabilité dans la transmission de la maladie. Pour en savoir davantage,  l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) mène actuellement une étude pour démontrer le réel impact de ces cas dans la chaîne de transmission du virus. 

Selon l’épidémiologiste Pascal Crépey, « les gens qui contribuent vraiment à la dynamique de l’épidémie, ce sont les personnes présymptomatiques, qui vont développer des symptômes, et les personnes malades » . En effet, certaines personnes peuvent être contagieuses sans avoir encore ressenti les symptômes de la maladie. En effet, la période d’incubation peut s’étendre à 14 jours et plus, dans certains cas. De plus, des doutes planent encore sur la réelle effectivité et la durée de l’immunité. 

Enfin, le nombre de cas contaminés augmente à cause de la vaste campagne de tests organisée par le gouvernement. Selon le ministre de la Santé Olivier Véran, les personnes ayant des symptômes de la maladie pourront toutes être testées, à partir du 11 mai 2020. 

En attendant, le but est d’endiguer l’épidémie et de ralentir ses dégâts. Il est donc nécessaire de respecter scrupuleusement les règles de confinement et de continuer d’être méticuleux sur les gestes barrières. 

Source: France info. 

À lire aussi: Brigitte Macron : cette grosse boulette de Nabilla qui la met dans l’embarras…

En savoir plus sur : - - - - - - - -

Publié par Salomee le 22 Avr 2020
0