CHOC : Un gilet jaune pacifiste reçoit une grenade à pleine vitesse dans l’oeil pendant l’acte 53 (vidéo)

Un an après le début des contestations en novembre 2018, les Gilets jaunes fêtaient leur premier anniversaire samedi lors d’une journée émaillée par de nombreuses scènes de violence. À Paris, les manifestants étaient rassemblés en début d’après-midi sur la Place d’Italie pour suivre le cortège qui devait les emmener jusqu’à la Gare du Nord.

Mais la situation s’est très rapidement envenimée sur la place du 13e arrondissement, investie par des hordes de casseurs venus en découdre avec les forces de l’ordre. La manifestation a donc été annulée par la préfecture de police quelques minutes avant le départ du cortège, donnant lieu à des scènes surréalistes.

>>>À lire aussi : Gilets jaunes acte 53 : un manifestant se jette à terre devant les forces de l’ordre pour simuler un lynchage (vidéo)

Un gilet jaune pacifiste reçoit une grenade en plein dans l’oeil

Réunis en nombre au milieu des manifestants, les casseurs ont utilisé le matériel de chantier présent sur la place, en travaux depuis plusieurs mois, pour attaquer les policiers. Dépassés par la situation, certains membres des forces de l’ordre ont perdu leur sang froid, comme en atteste la vidéo que vous pouvez retrouver en tête d’article.

Dans cette séquence diffusée en masse sur Twitter ce lundi, un gilet jaune totalement pacifiste évoque la montée des tensions sur la place devant une caméra. Quelques secondes plus tard, il reçoit de façon totalement incompréhensible une grenade en plein dans l’oeil. Il s’effondre avant d’être pris en charge par des « street-medics » . Les images sont d’une rare violence et interpellent une nouvelle fois sur les nombreuses bavures policières depuis le début du mouvement contestataire.

>>>À lire aussi : Cette interview d’un gilet jaune fait des millions de vues sur la toile et si vous la regardez jusqu’au bout vous comprendrez pourquoi

« Les probabilités pour qu’il retrouve la vue sont de l’ordre de 1% »

Transporté d’urgence à l’hôpital, Manu, le gilet jaune touché par le tir de grenade, devrait sans doute garder de lourdes séquelles de cet incident. « Les probabilités pour qu’il retrouve la vue sont de l’ordre de 1% » indique une de ses proches dans un message posté sur Twitter. La publication est accompagnée d’une photo de cet homme, le visage maculé de sang, avec un large pansement au niveau des yeux. Interpellé suite à la diffusion de cette vidéo choquante, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner n’a pas réagi à la polémique.

>>>À lire aussi : Un jeune trompettiste nargue les policiers en jouant cette célèbre mélodie à côté d’eux

En savoir plus sur : -

Publié par Maxime le 18 Nov 2019
0