Vacances d’été : pourra t-on partir à plus de 100km de chez soi cet été ?

Depuis maintenant plus d’un mois, la population française est confinée. Lundi 13 avril au soir, le Président Emmanuel Macron a donné une date potentielle de fin de confinement: elle est programmée pour le 11 mai 2020. Mais les vacances d’été risquent d’être tout de même fortement bouleversées. L’épidémie évoluant différemment en fonction des pays, les déplacements devraient être encore fortement contrôlés pendant cette période estivale. 

À lire aussi: Coronavirus : les jours fériés pourraient être supprimés en mai pour faire repartir l’économie !

Les voyages à l’étranger sont très peu probables !

Vous aviez prévu de vous prélasser sur une sable de sable blanc à Bali? Ces projets d’été risquent d’être fortement compromis.

En effet, la France traverse une crise sanitaire aiguë. Le Président de la République vient de donner une potentielle date de sortie de confinement, encore reculée au 11 mai 2020. Or, déconfinement ne rime pas avec retour à la normale. En effet, des mesures strictes risquent de continuer de s’appliquer. En l’occurence, la fermeture des frontières à l’international. 

En effet, mardi 7 avril, la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, avait fortement suggéré aux français de ne rien prévoir : « ce n’est pas le moment d’acheter un billet pour partir à l’autre bout de la planète avec toutes les incertitudes qu’on peut avoir sur ce que sera l’état de l’épidémie » . 

Les départs en vacances en dehors de la France devront donc être remis. De plus, nos homologues européens n’ont toujours pas de stratégie touristique post-confinement. Selon le quotidien ABC, l’Espagne réfléchit à fermer ses frontières aux touristes pendant l’été. 

De l’espoir règne toujours chez certains concernés !

Bien que l’ambiance générale laisse sous-entendre une annulation des vacances hors de France, Jean-François Rial, président du groupe Voyageurs du Monde, garde espoir. En effet, « ce qu’on peut imaginer comme scénarios, ce dont des groupes de pays, au sein de l’Europe, par exemple, mais seulement, qui ouvriraient leurs frontières entre eux pour permettre des voyages. Ou alors, des déplacements autorisés seulement entre les pays qui auraient jugulé l’épidémie » . 

Ce genre d’hypothèses existent mais ne semblent pas probables. En effet, le vendredi 10 avril, Emmanuel Macron avait même envisagé une limitation des déplacements au sein de l’espace Schengen jusqu’au mois de septembre. De plus, le Président de la République s’aligne sur les propos de la ministre de la Transition écologique en affirmant que les personnes souhaitant partir à l’étranger risquent d’être en grande difficulté, rapporte BFMTV. 

Quoiqu’il en soit, de grandes incertitudes pèsent encore. La crise sanitaire est loin d’être terminée et la confinement a été prolongé jusqu’au 11 mai prochain. D’ici là, de nouvelles informations devraient circuler.

Source: Planet.fr. 

À lire aussi: Déconfinement : les coiffeurs vont redémarrer leur activité doucement !

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Salomee le 15 Avr 2020
0