Les 12 coups de midi : Paul se confie sur son « amour idéal »

Publié par Claire le 12 Juin 2019

Depuis qu’il participe à l’émission des 12 coups de midi, Paul récolte tous les suffrages. Il faut dire que c’est un personnage très émouvant puisqu’il a à combattre son syndrome d’Asperger tous les jours pour pouvoir participer à l’émission de Jean-Luc Reichmann. Mais à côté de cela, c’est également ce qui lui donne cet incroyable don pour ses connaissances incroyables. Et récemment, il accepte de se livrer un peu plus devant le public et les téléspectateurs. Et si nous connaissons déjà le métier de ses rêves, il se livre aujourd’hui sur sa version de l’amour idéal.

>> À lire aussi : Les 12 coups de midi : Paul donne une bouleversante leçon d’humilité !

Les 12 coups de midi : Paul, un candidat émouvant

Au fil des émissions des 12 coups de midi, Paul gravit un peu plus les marches de la victoire. Il faut dire que son parcours est à la fois étonnant et extraordinaire. En effet, en plus de devoir répondre aux questions parfois très complexes de Jean-Luc Reichmann, il doit également maîtriser un stress et une angoisse envahissante à cause de son syndrome d’Asperger.

Mais c’est également ce qui fait la force du jeune homme puisque cela l’a forcé à lire le monde de manière différente. Voilà pourquoi, aujourd’hui, il a acquis un certain nombre de connaissances incroyables dont il n’hésite pas à faire usage sur le plateau de Jean-Luc Reichmann. D’ailleurs, cela lui arrive fréquemment de corriger les questions posées car la production se trompe !

>> À lire aussi : 12 coups de midi : Paul corrige une nouvelle erreur commise par la production

Paul se livre en toute intimité

Et au fur et à mesure des émissions des 12 coups de midi, Paul est de plus en plus à l’aise aux côtés de Jean-Luc Reichmann. D’ailleurs, il peut compter sur le présentateur, même dans des moments d’angoisse. Alors, récemment, il accepte de se confier sur son intimité. Par exemple, nous avons appris que le métier de ses rêves serait bibliothécaire.

Quant à l’amour idéal, il explique simplement : « Quelqu’un avec qui je pourrais discuter de sujets divers, qui ne serait pas à me dire ‘De quoi tu parles?’, parce qu’on ne fait que me dire ça. Quelqu’un qui saurait de quoi je parle, qui connaîtrait des choses sur des sujets qui m’intéressent beaucoup aussi. Surtout, aussi, qui aurait le courage de m’accepter. »

En savoir plus sur : - - - -

 
0