Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

« Ne monte jamais seule dans l’ascenseur avec PPDA » : Les langues se délient après l’accusation de viol à l’encontre de l’ancien présentateur !

Publié par Lucie B le 19 Fév 2021 à 10:47
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Jeudi 18 février, l’écrivaine Florence Porcel accuse l’ancien présentateur du JT, Patrick Poivre d’Arvor, de viol. Une accusation qui ne surprend personne dans le milieu des journalistes où les comportements de PPDA avec les femmes étaient connus.

Publicité
PPDA

À lire aussi : Qui est Florence Porcel, la jeune femme qui accuse Patrick Poivre d’Arvor de viol ?

Le monde médiatique n’est pas surpris par les accusations contre PDDA

Dans les couloirs de TF1, ancienne maison du présentateur star PPDA, les accusations de viol à son encontre ne sont pas une surprise. « À chaque fois qu’un scandale MeToo éclate, je ne peux m’empêcher de me demander : « pourquoi rien ne sort sur Patrick Poivre d’Arvor ?  » , confie une reporter, qui a travaillé pendant une décennie avec PPDA.

Publicité

Dans les locaux, le comportement déplacé de l’ancien présentateur serait connu, et les salariées seraient prévenues. « Dès qu’une stagiaire arrivait, la première chose qu’on lui disait, c’est fais gaffe, ne monte jamais seule dans l’ascenseur avec PPDA » .

De nombreuses personnes auraient été témoins de tels comportements, entre 1987 à 2008, mais à chaque fois, tout le monde souhaite rester anonyme. La raison : PPDA aurait trop de soutiens. « Personne ne fait le poids face à l’ancien journaliste préféré des Français… » .

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Un mode opératoire qui se serait répété

Publicité

PPDA aurait été connu pour accueillir de nombreuses jeunes femmes, dans son bureau à TF1. À chaque arrivée d’une nouvelle femme, les assistances du présentateur disaient entre elles, que le « McDo de Patrick » est arrivé. Juliette, ancienne journaliste, aurait été l’une de ces femmes. Alors âgée de 28 ans, elle cherchait un nouvel emploi et avait fait alors la rencontre de PPDA.

« Entre nous, le courant était bien passé. Il avait été flatteur. En partant, il m’a demandé mon O6 (…) Quand il m’a donné rendez-vous dans son bureau à TF1, j’y ai vu une opportunité professionnelle (…) J’ai tout de suite senti le malaise quand j’ai croisé le regard de sa secrétaire. Je lui ai donné mon CV. Il l’a jeté à la poubelle sans même le regarder. (…) Je me suis levée pour partir et lui s’est levé pour essayer de m’embrasser. Je lui ai dit « Arrêtez Patrick, ça ne va pas ! » Et ça s’est arrêté là » .

Ce témoignage est similaire à celui de l’accusatrice de PPDA, Florence Porcel.

Publicité

Un homme qui ne supporterait pas qu’on le quitte

L’ancien présentateur du JT de TF1 était également connu pour ne pas supporter qu’on le quitte, et être adepte aux vengeances. Quand il apprend que Claire Chazal, son ancienne compagne, a une liaison avec Xavier Couture, PPDA serait monté dans le bureau de la journaliste et se serait mis alors à uriner sur son canapé.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Sa rupture avec Agathe Borne, s’est, quant à elle, terminé devant les tribunaux. PPDA aurait volé des journaux intimes à son ex, et en aurait utilisé des extraits, pour son livre, « Fragments perdus de la vie d’une femme » . Il a été condamné par la justice, à verser 33 000 euros à Agathe Borne, pour atteinte aux droits d’auteur et à la vie privée.

Publicité

Dans le cadre des accusations de viol portées par Florence Porcel, PPDA est présumé innocent.

Source : Le Parisien

À lire aussi : « Je suis la fille d’un monstre » : les propos bouleversants d’Audrey Pulvar après les accusations de pédophilie envers son père ! (Vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.