Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Archie, 12 ans, en état de mort cérébrale : les médecins veulent le débrancher

Publié par Gabrielle le 05 Août 2022 à 12:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Archie Battersbee est un Britannique de 12 ans qui est en état de mort cérébrale. Le jeune garçon est maintenu dans le coma depuis le mois d’avril. Alors que les médecins veulent mettre fin au traitement qui maintient le garçon en vie, sa famille refuse l’arrêt des soins.

archie soins

Les médecins souhaitent débrancher le garçon en état de mort cérébrale

Tout a débuté le 7 avril dernier, quand Archie a participé au black-out challenge, un défi TikTok qui consiste à retenir sa respiration jusqu’à l’évanouissement. Le petit garçon est retrouvé inconscient chez lui et n’a jamais repris connaissance.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Archie Battersbee est depuis maintenu dans le coma dans un hôpital londonien. L’enfant de 12 ans est considéré en état de mort cérébrale par les médecins. Le cas du petit garçon serait désormais sans espoir. La justice britannique a donc autorisé l’hôpital à mettre fin aux soins qui le maintiennent en vie.

« Son système, ses organes et son cœur sont en train de s’éteindre« , précise le juge Andrew McFarlane, de la Cour suprême britannique. Cependant, les parents d’Archie refusent l’arrêt des soins. Ils disent vouloir laisser toutes les chances à leur fils de se rétablir.

Les parents multiplient les recours devant la justice

Les parents du garçon affirment avoir constaté des signes de vie. Alors que la fin des soins d’Archie était programmée mercredi 3 août, la famille multiplie les recours devant toutes les instances possibles. Quelques heures plus tôt, les parents ont sollicité la Cour européenne des droits de l’Homme.

La Cour européenne des droits de l’Homme a rejeté ce recours de dernière minute le jour même. Le président de la cours a pris la décision « de ne pas prononcer la mesure provisoire sollicitée » et de « déclarer les griefs des requérants irrecevables » . Selon les parents, l’enfant serait croyant, ils demandent la prise en compte de sa religion dans cette décision.

Le cas d’Archie est extrêmement médiatisé au Royaume-Uni et divise. La mère du garçon de 12 ans donne régulièrement des nouvelles de son fils aux médias devant l’hôpital. Elle aurait été contactée par des médecins au Japon et en Turquie. Les parents pensent donc à quitter le pays avec leur fils.

0