Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Blocus des lycées : La police visée par des tirs de mortiers (vidéo)

Publié par Romane le 03 Mai 2021 à 15:04

Ce lundi 3 mai signait le retour des lycéens en cours. Toutefois, la rentrée ne s’est pas passé en douceur. En effet, des blocus ont ponctué la journée avec une opposition au baccalauréat sous le slogan « Bac noir » . Découvrez des images de ces blocus dans la vidéo ci-dessous.

>>> A lire aussi : Déconfinement : Ce que vous avez le droit de faire dès aujourd’hui

Blocus dans les lycées

En ce lundi 3 mai, les lycées ouvrent leurs portes après des semaines de fermeture et de cours en distanciel. Cette réouverture tombe le même jour que la fin de la limitation à 10 kilomètres. Toutefois, les lycéens ne sont pas tous ravis de retourner en cours surtout par rapport à une décision du ministre de l’Education nationale.

En effet, Jean-Michel Blanquer souhaite, malgré le contexte sanitaire, maintenir les épreuves du baccalauréat 2021. Pourtant, des syndicats lycéens demandent l’annulation des épreuves pour la mise en place d’un contrôle continu. Pour protester contre ce choix du gouvernement, ils ont appelé les élèves à bloquer leurs lycées ce lundi.

Si certains blocus sont restés pacifiste, celui d’Aubervilliers a dégénéré. En effet, des tirs de mortiers d’artifice ont été constatés, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Des élèves pas préparés

Pour rappel, en 2020, les élèves n’avaient pas passé les épreuves du baccalauréat à cause de la pandémie. L’UNL (Union nationale des lycéens) met en avant que les élèves ont été « coupés dans [leurs] enseignements et manquent d’informations et de préparation pour les épreuves de fin d’année » . Cette situation apparaît alors trop défavorable pour passer l’examen dans de bonnes conditions.

L’UNL pense qu’un changement peut encore subvenir : « On a l’habitude que Jean-Michel Blanquer prenne des décisions à la dernière minute, donc on ne voit pas pourquoi on ne pourrait pas obtenir un revirement. C’est dommage d’autant sacraliser le bac, alors qu’il faudrait agir de manière pragmatique » , estime Mathieu Devlaminck, le président de l’Union nationale des lycéens à 20 minutes.

Sous le hashtag  #BacNoir, certains internautes ont soutenu les lycéens.

D’autres ont préféré le ton de l’humour.

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron prend une décision radicale qui va faire scandale

0