Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Battue, prostituée et violée par son compagnon pendant 25 ans, elle finit par l’abattre et risque aujourd’hui la prison

Publié par FJ le 11 Mai 2021 à 13:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce dimanche 9 mai, le magazine « Sept à Huit » a dévoilé un témoignage on ne peut plus bouleversant, celui de Valérie Bacot. La jeune femme a tué son compagnon qui la violentait depuis plus de 25 ans. Elle sera jugée pour cet acte dans quelques mois.

valérie bacot tue mari violent

>>> À lire aussi : Magali Blandin : son corps retrouvé, son mari avoue l’avoir tuée

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Les violences conjugales, fléau encore trop présents

Depuis plusieurs années maintenant, les féminicides prennent de plus en plus de place dans les médias. Ces derniers sont malheureusement encore trop présents et toutes les mesures ne sont pas toujours prises afin de protéger au mieux les femmes.

Pour preuve, Chainez, une mère de famille a été immolée par le feu devant chez elle par son mari après que ce dernier lui ait tiré dans les jambes. Un crime atroce qui a provoqué une vanne d’émotion dans le pays.

Mais parfois, certaines femmes n’ont plus le choix. C’est le cas notamment de Jacqueline Sauvage. Elle avait tué son mari violent. Condamnée à la prison, elle avait bénéficié de la grâce présidentielle.

>>> À lire aussi : « Je vais la tuer quand elle rentrera à la maison » : cette recherche Google a augmenté de 39% pendant le confinement

Le témoignage glaçant de Valérie Bacot

Et ce dimanche 9 mai, c’est un autre témoignage de ce genre que l’émission « Sept à Huit » a dévoilé. Celui de Valérie Bacot, une jeune mère de famille de quatre enfants qui a décidé d’enlever la vie à son bourreau.

Abusée sexuellement, violentée ou encore prostituée, elle a vécu l’enfer pendant de longues années. Ses enfants avaient tenté d’alerter les gendarmes à deux reprises en vain. Plusieurs fois, son mari menace de la tuer avec son arme. Un véritable calvaire qu’elle ne supporte plus, jusqu’au soir ou elle décide de se défendre. « J’ai pris l’arme. Je me rappelle juste d’avoir fermé les yeux et d’avoir vu une lumière et entendu un gros bruit. Ma seule obsession, c’était de me sauver pour pas qu’il me tue” explique-t-elle, en larmes.

Son procès aura lieu en juin 2021. Une pétition a déjà été mise en place pour qu’elle n’a pas en prison. Affaire à suivre…

>>> À lire aussi : Une femme tuée au Havre : « Elle avait peur pour sa vie »

0