Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Magali Blandin : son corps retrouvé, son mari avoue l’avoir tuée

Publié par Elisa le 20 Mar 2021 à 18:54

Le corps sans vie de Magali Blandin a été retrouvé ce vendredi 19 mars en Bretagne. La jeune femme avait disparu le 10 février dernier. Son mari a avoué l’avoir tuée à coups de battes de baseball.

Magali Blandin

>>> A lire aussi: Disparition de Magali Blandin : l’enquête prend un nouveau tournant !

Dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 mars, les gendarmes ont retrouvé le corps sans vie de Magali Blandin au cours des fouilles que les militaires conduisaient dans la campagne autour de Montauban-de-Bretagne, près de Rennes (Ille-et-Vilaine). Le femme de 42 ans avait disparu le 10 février dernier.

Son mari avoue

Son mari, dont elle était en train de se séparer, ainsi que six Georgiens ont été placés en garde à vue le 18 mars. L’homme habite à seulement quelques kilomètres du lieu où Magali a été retrouvée. Il a avoué le meurtre. L’enquête a montré qu’il y avait des tensions au sein du couple, lié « notamment, à la gestion des ressources du ménage ». Magali Blandin avait déposé une plainte pour violences conjugales en septembre dernier, expliquant que cela pouvait arriver souvent.

Le 25 février dernier, le mari de de la victime s’est rendu, accompagné de son avocat, devant le juge d’instruction chargé du dossier sur la disparition. Il raconte être victime d’une tentative d’extorsion et se sentir menacé. Les quatre enfants du couple ont alors été placés en famille d’accueil.

Son mari a avoué avoir prémédité son geste. Il l’a tuée à coups de batte de baseball avant d’enterrer son corps dans la foret.

>>> A lire aussi: Disparition de Delphine Jubillar : un journal publie un article en lien avec l’affaire et subi deux mystérieuses cyberattaques

Qui était Magali Blandin ?

Magali Blandin était éducatrice de rue à Rennes, ainsi que mère de quatre enfants, âgés de 4 à 15 ans. Elle était en instance de divorce avec son mari de 43 ans, qui avait déménagé en septembre et pris un appartement en location à Montfort-sur-Meu.

C’est la lendemain de sa disparition que l’alerte a été lancée. C’est l’une de ses collègues qui a prévenu la police. La mère de famille ne s’était pas présentée à l’école pour récupérer ses deux plus jeunes enfants.

Cette nouvelle a forcément été un choc pour les proches de la victime.

>>> A lire aussi: Disparition de Delphine Jubillar : La piste du rôdeur est-elle plausible ?

0