Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Bientôt des aéroports à la verticale ?

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 30 Avr 2022 à 16:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est l’une des grandes questions en termes d’urbanisme à notre époque, comment gagner de place ? Un projet devient de plus en plus réalité. Celui des bâtiments à la vertical, et notamment les aéroports. Un premier vient d’être inauguré en Angleterre pour de petits véhicules volants. Une avancée technologique majeure qui entrevoit une grande révolution.

révolution aérienne

Un enjeu pour le futur

Un secteur attire de plus en plus d’investisseurs ces dernières années, ce n’est pas uniquement les cryptos, mais aussi l’aviation. Plus précisément, l’aviation de basse altitude et tout son environnement. Les avions de basses altitudes, ce sont des engins volant à moins de 300 mètres du sol. Il attire de plus en plus de monde pour des raisons bien précises.

Tout d’abord, pour sa fonctionnalité. Aujourd’hui, il faut trouver des nouveaux moyens de locomotion plus écologiques et adaptés aux questions de logistique. De plus, ce sont des outils qui permettent de livrer de plus en plus de zones. Ou encore les drones qui peuvent être des aides pour les transports d’organes dans le cadre d’interventions médicales.

Le premier a été inauguré

L’Angleterre a inauguré il y a quelques jours le premier aéroport vertical au monde à Coventry, près de Birmingham dans le centre du pays. Baptisé Air-one, il accueillera des véhicules volants. La création de cette infrastructure a pour but d’accueillir à la fois des taxis volants pour le transport. Une solution qui pourrait attirer de nombreux investisseurs et des hommes d’affaires.

En plus de l’Angleterre, la France se positionne également sur ce marché. Plusieurs aéroports verticaux devraient voir le jour en France. Il y a déjà un aérodrome en phase de test à Pontoise, dans le Val-d’Oise, qui commence à accueillir des drones. Les industriels du secteur tablent sur des mises en circulation d’ici 2030.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0