Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Retour de la canicule : Plus de 30 degrés la semaine prochaine

Publié par Romane TARDY le 29 Juil 2022 à 5:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les températures ont été douces cette semaine. Pourtant, cela ne va pas durer. Eh oui, l’arrivée du mois d’août sonnera aussi avec chaleur. Préparez-vous à ressortir le ventilateur !

Plus de 30 degrés en France à partir de dimanche

Vous devriez relire nos conseils en cas de canicule. En effet, si la semaine a été plutôt douce pour finir le mois de juillet, août et sa vague de chaleur sont en chemin. Dès ce dimanche même 31 juillet, les chaleurs vont repartir à la hausse. « Le répit sera de courte duréeL’anticyclone des Açores, responsable de la canicule de juillet, revient sur le territoire » , atteste Jean-Yves Choplin, prévisionniste chez Météo France, relayé par France Info.

La barre des 30 degrés sera rapidement dépassée. « On s’attend à nouveau à des températures élevées à partir de dimanche, pour au moins quatre jours » , a-t-il ajouté.

Cela devrait durer au moins jusqu’au mercredi 3 août. Après ce pic, les températures devraient redescendre mais rester quand même au-dessus des normales de saisons pendant quelques jours supplémentaires.

On vous rassure tout de suite, il ne fera pas 40 degrés à Paris comme cela a été le cas mi-juillet. Les températures seront plus autour de 30 degrés dans le Nord du pays et 35 dans le Sud. Les 40 pourraient toutefois être atteints localement. Les aoutiens qui commenceront leurs vacances n’auront pas à s’inquiéter du temps pour se baigner.

Troisième vague de chaleur de l’été

Ces températures chaudes s’expliqueront par la formation d’un système dépressionnaire entre le Maroc et l’Espagne. Cela favorisera notamment la « remontée d’une masse d’air chaud » vers les Alpes et les Pyrénées.

On en sera donc à la troisième vague de chaleur de l’été. La première remonte à juin et à ce fameux samedi 18 à 40 degrés. Malheureusement, avec le réchauffement climatique, nous sommes habitués à connaître plusieurs période de fortes températures en peu de temps.

En 2017, ces vagues ont été au nombre de quatre. Le problème est surtout que leur intensité monte : en juillet, on a atteint des température record, il s’agissait de la troisième vague de la chaleur la plus importante jamais enregistrée.

0