Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Chauffage à 19°C cet hiver : vous pourriez être sanctionné si vous dépassez cette température ?

Publié par La rédaction le 28 Sep 2022 à 12:10
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce n’est désormais plus un secret : l’hiver que nous nous apprêtons à passer s’annonce comme l’un des plus difficiles depuis de longues années. Avec l’augmentation des prix du gaz, notamment liée au conflit qui règne entre l’Ukraine et la Russie, les Français vont devoir se serrer la ceinture et baisser de quelques degrés leur chauffage. Le chiffre symbolique des 19 degrés ne cesse d’être cité, et tout particulièrement par la Première ministre, Élisabeth Borne… Mais que va-t-il se passer si on ne respecte pas cette règle ?

La suite après cette publicité

Un chauffage à 19 degrés minimum

La suite après cette vidéo

« La règle, ce sera de chauffer à partir de 19 degrés ». Avec ces mots, Élisabeth Borne, la Première ministre, a donné le ton d’un hiver qui devrait être particulièrement compliqué. Mais avons-nous réellement le choix ? Le prix du gaz ne cesse d’exploser, la faute à une guerre entre l’Ukraine et la Russie provoquée par un Vladimir Poutine des plus butés et dangereux.

Le gouvernement incite donc les Français à suivre ses demandes. Seulement, vont-ils accepter, eux, de voir leur chauffage s’allumer à partir de (seulement) 19 degrés ? Connaissant l’attrait de la France et de ses citoyens pour la contradiction et pour le fait d’aller à l’encontre des solutions proposées, on imagine déjà la réponse. Pour autant, le non-respect des règles pourrait-il apporter des soucis supplémentaires aux réfractaires ? Pour l’heure, ça n’est clairement pas envisagé.

La suite après cette publicité
elisabeth borne ministre remaniement polemique

Pas de sanctions prévues à date

« L’idée est plutôt d’accompagner les foyers. Il ne s’agit pas de faire une police des températures… Ce chiffre est également recommandé par les scientifiques et les médecins », confiait ainsi le ministère de la Transition Écologique, dirigé par Agnès Pannier-Runacher, il y a quelques jours. Aucune inquiétude, donc, pour les Français qui ne comptent pas baisser la température de leur chauffage à celle préconisée. Dans un sens, tant pis pour eux, nous ne comptons pas payer le surplus de leur facture à leur place !

Source : TF1 Info

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.