Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Emmanuel Macron : sa position sur l’avortement fait scandale…

Publié par Lucas le 04 Juil 2021 à 9:48
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Autrefois son fidèle allié, il semblerait désormais qu’il y ait un peu d’eau dans le gaz entre Christophe Castaner et Emmanuel Macron. En effet, alors que le gouvernement français vient de faire adopter un texte de loi autorisant la PMA pour toutes en France, les deux « amis » politiques se sont pourtant plus qu’opposés sur un sujet bien précis : l’IVG. Alors que le Président de la République a évoqué ne pas vouloir voir le délai d’accès à cette pratique passer de 12 à 14 semaines, son homologue LREM, lui, a clairement confié avoir « un désaccord » avec le chef de l’État sur ce sujet.

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : nouvelles révélations sur la piscine de Brégançon qui fait tant jazzer

Christophe Castaner à l’encontre d’Emmanuel Macron

Ce sujet restera dans tous les cas l’un de ceux qui divisent le plus les Français, tout comme les politiques. L’IVG, traduit par « interruption volontaire de grossesse », avait déjà, il y a plusieurs mois maintenant, été à l’étude au sein du législatif français. Il s’agissait de permettre aux femmes souhaitant y avoir recours de pouvoir le faire jusqu’à 14 semaines, contre 12 actuellement.

Dans la fameuse interview du magazine Elle cette semaine, Emmanuel Macron, interrogé sur le sujet, a, à cet instant, livré qu’il n’était « pas favorable » à l’élargissement de cette durée. Et pour le chef du groupe LREM à l’Assemblée Nationale, Christophe Castaner, la non-entente était clairement annoncée.

christophe castaner emmanuel macron ivg

>>> A lire aussi : L’Assemblée Nationale adopte la PMA pour toutes

Faire adopter le passage de 12 à 14 semaines

« Nous savions qu’Emmanuel Macron n’y était pas favorable. […] Il faut que ce texte chemine, et s’il revient à l’Assemblée Nationale, nous voterons conformément à ce que nous avions voté », explique alors Christophe Castaner, qui avait été déçu de voir ce même premier texte être rejeté par le Sénat il y a de cela plusieurs mois maintenant. Comme quoi, même dans la même famille politique, l’ambiance n’est pas toujours au beau fixe !

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron proche de Cyril Hanouna ? Cette relation particulière qui s’est établie

Source : France Info