Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Je ne veux pas que mes enfants apprennent avec qui ils peuvent b***** à l’école » : ce combattant de MMA dérape en pleine interview !

Publié par Jessy le 24 Jan 2024 à 11:59

L’homosexualité dans le sport, ce n’est qu’une utopie, malgré la lutte contre la LGBTphobie dans le domaine. Alors qu’un catcheur a assumé son homosexualité sur le ring, le combattant de MMA Sean Strickland a largement assumé que les personnes LGBT sont un problème dans la société.

Le combattant ne semble avoir aucune honte avec ses propos, relayés ensuite par le média Paint.

À lire aussi : « Pratiquez-vous des fellations ? » : Une étude sur les pratiques sexuelles des soignants dans un hôpital fait polémique

Sean Strickland
Crédit : stricklandmma / Instagram

Sean Strickland, ce combattant MMA contre la communauté LGBT

Il y a quelques mois, le combattant MMA Sean Strickland avait indiqué ne pas vouloir que son enfant soit gay. Des propos qui ont choqué l’opinion publique, même si de nombreux de ses fans sont en accord avec ses propos.

Lors d’une conférence de presse, un journaliste a voulu interroger une nouvelle fois le combattant MMA sur sa position. Le journaliste n’a pas été déçu du voyage, puisque le sportif l’insulte à plusieurs reprises et maintient ses propos concernant la communauté LGBT. « Ici, nous soutenons les LGBT » indique le journaliste avant de vouloir poser une question à Sean Strickland.

Mais le sportif l’interrompt rapidement : « Tu fais partie du problème » indique Sean Strickland lorsque le journaliste explique être « un allié » de la communauté LGBT. Alors que Muriel Robin s’est récemment exprimée sur l’homophobie dans le cinéma, le combattant de MMA est totalement décomplexé face à ses propos. « Va te faire foutre ! Dégage d’ici ! » balance le sportif d’un ton agressif.

À lire aussi : Hugo Manos dévoile un détail très intime sur le corps de Laurent Ruquier dans TPMP

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par PAINT (@paint.officiel)

« Il y a 10 ans, être trans était une maladie mentale »

Pour le combattant de MMA, hors de question que son fils soit gay. « Je ne veux pas que mes enfants apprennent avec qui ils peuvent b***** à l’école. Je ne veux pas qu’on leur enseigne leur préférence sexuelle » indique le sportif.

Mais il ne s’arrête pas là, puisqu’il accuse le journaliste d’être le « p*tain d’ennemi » et « une infection dans notre société » seulement parce qu’il soutient la communauté LGBT. Sean Strickland décide finalement d’être aussi agressif que cette religieuse qui sépare deux femmes en train de s’embrasser, et insulte la communauté et les personnes qui soutiennent les LGBT.

« Il y a 10 ans, être trans était une maladie mentale. Et maintenant, les gens comme toi vous vous êtes incrustés dans notre monde […] La bonne nouvelle, c’est que tout le monde ne vous soutient pas. Le monde ne dit pas : ‘Ok, les meufs ont des b*tes' » balance le combattant MMA en pleine conférence de presse.

À lire aussi : « Ma mère préférait me voir mort plutôt qu’homosexuel » : Stéphane Bern révèle les difficultés de son coming-out

Source : Paint / Instagram

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.