Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Coronavirus : si vous voyagez en Chine, vous devrez vous soumettre au test anal !

Publié par Jessy le 05 Mar 2021 à 5:33

Depuis le début de la pandémie, les différents pays réfléchissent au meilleur moyen de tester la population au Covid-19. En Chine, les tests anaux ont fait polémique dans le monde entier. Et pourtant, le pays persiste, et rend obligatoires les tests anaux pour les voyageurs étrangers.

>> À lire aussi : Fermeture imminente des écoles ? Les tests salivaires pourraient ne pas suffire…

Chine : des tests anaux pour les voyageurs étrangers !

Lorsque vous voulez vous rendre dans un pays étranger, les mesures sanitaires et les contrôles sont différents. En Chine, les voyageurs devront systématiquement se soumettre à un test anal pour déceler s’ils sont positifs ou négatifs au coronavirus. Une mesure rendue obligatoire par le gouvernement chinois, comme le rapporte le média britannique The Times.

Les autorités chinoises estiment en effet que les tests anaux sont plus efficaces dans la détection du virus, comme le rapporte CNews. Selon les spécialistes, les traces du Covid-19 restent moins longtemps dans les voies respiratoires. Les tests anaux sont donc plus efficaces, car les traces du virus persistent plus longtemps.

Comme pour des tests contre les infections sexuellement transmissibles, les professionnels insèrent un écouvillon dans l’anus, et pratiquent une rotation d’environ 10 secondes.

>> À lire aussi : Japon : les familles endeuillées des suites du vaccin contre la Covid-19 seront indemnisées

Tests anaux : des conséquences psychologiques pour les voyageurs ?

De son côté, le Japon a appelé la Chine à cesser cette pratique, considérant que les tests anaux avaient de lourdes répercussions psychologiques chez les voyageurs. Sûre d’elle, la Chine continue ces tests, ne jugeant pas cette pratique « humiliante » .

Et si vous ne souhaitez pas vous soumettre au test, la Chine accepte un échantillon de vos excréments à votre arrivée à l’aéroport. En France, les tests anaux ne sont pas encore acceptés par les autorités sanitaires. Mais si cela est plus efficace, il se pourrait que plusieurs pays optent pour des tests anaux, comme pour les infections sexuellement transmissibles.

>> À lire aussi : Prix de l’essence : très mauvaise nouvelle à la pompe à cause… des vaccins !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.