Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Tests Covid : vers une généralisation du test anal ?

Publié par Justine le 28 Jan 2021 à 10:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pour détecter la présence du Coronavirus, il existe désormais plusieurs types de tests. Le test PCR ou antigénique (à l’aide d’un coton-tige dans le nez), le test salivaire et le test sérologique (prise de sang). Malgré tout ces moyens de dépistage mis à notre disposition, la Chine en a trouvé un particulièrement efficace, mais loin d’être plébiscité : le test rectal.

Coronavirus test anal

>>> À lire aussi : Covid-19 : Un test PCR sera désormais obligatoire pour les Européens qui arrivent en France !

Un nouveau test de dépistage au Coronavirus

À défaut de confiner ou de mettre en place un couvre-feu pour faire face au Coronavirus, la Chine a trouvé un nouveau moyen de dépistage efficace. La télévision publique CCTV a dévoilé l’utilisation du test anal, une méthode plus fiable, mais loin de faire l’unanimité. Pour le moment, il est utilisé sur les résidents de plusieurs quartiers de Pékin où de nombreux cas ont été repérés.

Les autorités pratiquent également ce test sur les sujets à risque et les voyageurs qui arrivent de l’étranger. Ce test fonctionne de la même manière que le test PCR, à une exception près : l’écouvillonnage est rectal. Le médecin Li Tongzeng, de l’hôpital You’an de Pékin a indique à la chaîne de télévision que ce dépistage « permet d’augmenter le taux de détection des personnes infectées ». En effet, le Covid-19 reste moins longtemps dans les voies respiratoires que dans l’anus. Ce test va-t-il faire son apparition en France ?

>>> À lire aussi : Coronavirus : les tests de dépistage sont-ils vraiment fiables ?

Faire face au Coronavirus

Les internautes présents sur le réseau social Weibo critique ce nouveau test : « J’ai fait deux dépistages anaux. Dans la foulée, on m’a aussi prélevé un échantillon dans la gorge. À chaque fois, j’avais peur que l’infirmière oublie de changer d’écouvillon entre les deux » ou encore : « Soulagé d’être déjà rentré en Chine ! ».

Il faut savoir que même en Chine, la population n’est pas emballée par ce nouveau test. Toutefois, afin d’endiguer le Coronavirus, le pays n’hésite pas à mettre en place des restrictions strictes. Fort heureusement, la chaîne de télévision a indiqué que la généralisation du test n’était pas à l’ordre du jour. La raison : « ils ne sont pas assez pratiques ». Ouf !

>>> À lire aussi : La vitamine D pourrait-elle avoir des effets contre les formes graves du coronavirus ? Des experts lancent un appel

Source : Sputnik