Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Mauvaise nouvelle pour cet automne

Publié par Romane TARDY le 18 Août 2022 à 8:01

Si la septième vague du Covid-19 s’est calmé au mois d’août, nous n’en avons toujours pas fini avec ce virus pour autant. En effet, selon l’immunologue, Brigitte Autran, une nouvelle vague sera là à l’automne. C’est reparti pour un tour…

Covid-19 : Une nouvelle vague certaine à la rentrée

Si l’état d’urgence est terminé depuis fin juillet et avec lui le Conseil scientifique s’est éteint, un « comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires » prend le relai. Son apparition veut bien dire que le Covid-19 rode toujours. L‘immunologue Brigitte Autran en a pris la tête.

Ce comité est selon cette dernière une nécessité car elle est persuadée qu’il y aura « une nouvelle vague à l’automne » , comme elle l’a affirmé au Parisien. La spécialiste a alors donné ses prévisions : « Le scénario le plus probable est celui d’un pic épidémique à la rentrée » . Elle ajoute que plusieurs facteurs pourraient relancer la propagation du virus : « Sera-t-il dû à un nouveau variant ou au retour du froid? Nous ne sommes pas devins » .

Ne pas relâcher la vaccination

Il va donc falloir affronter cette nouvelle vague, enfin plutôt « aller vers le vivre avec » pour Brigitte Autran . Elle appelle aussi à la vaccination déplorant « trop de personnes non vaccinées ou non revaccinées » . 79,6% des Français ont reçu toutes les doses requises. Pour faire augmenter ce chiffre, de nouveaux vaccins avec des formules adaptées aux variants vont arriver sur le marché.

Brigitte Autran félicite d’ailleurs cette évolution notamment pour le Moderna, qui a été accepté au Royaume-Uni : « Ce vaccin est une très bonne nouvelle, car il est bivalent, c’est-à-dire qu’il cible à la fois la souche originale du virus et Omicron. Ça laisse plus de possibilités car nul ne sait si la future vague sera liée ou non à Omicron » .

L’immunologue rappelle aussi qu’il existe des traitements pour éviter les formes graves comme le Paxlovid. Elle estime qu’ils sont encore trop peu mis en avant.

Brigitte Autran a conclu avec cette terrible phrase que nous avons maintes et maintes fois entendue : « L’épidémie de Covid n’est pas derrière nous » . Profitez donc bien de la fin de l’été !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.