Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Cette créatrice de mode de légende s’est éteinte à l’âge de 81 ans

Publié par Victor Adan Vergara le 30 Déc 2022 à 12:40

La créatrice de mode Vivienne Westwood s’est éteinte ce 29 décembre 2022 à l’âge de 81 ans. Son approche radicale, punk et très politique a bouleversé le monde de la mode. Un monde, qui est désormais en deuil.

À lire aussi : Mode : Quelle est la correspondance des tailles entre différents pays ?

Vivienne Westwood s’est éteinte à l’âge de 81 ans

Il y a un peu plus d’un an, c’était Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton, qui nous quittait. Cette année, nous perdons Vivienne Westwood… « Ce que je fais aujourd’hui, c’est toujours punk. Il s’agit toujours de crier contre l’injustice et de faire réfléchir les gens même si c’est inconfortable » . Cela faisait 50 ans que Vivienne Westwood faisait de son art une tribune politique.

vivienne westwood mode punk disparition angleterre

Sur Twitter, sa marque de haute couture a écrit : « Vivienne Westwood est morte aujourd’hui, en paix et entourée de sa famille à Clapham, [Dans le sud de Londres]. Le monde a besoin de personnes comme Vivienne pour faire changer les choses dans le bon sens » . Son mari, et partenaire en création, Andreas Kronthaler, a ajouté : « Nous avons travaillé jusqu’à la fin et elle m’a laissé beaucoup de choses pour continuer. Merci, ma chérie » Connue pour ses excentricités artistiques, l’impératrice du punk a disparu ce jeudi 29 décembre 2022.

À lire aussi : Les Birkenstock, des sandales ringardes devenues à la mode !

Une femme punk

Née Vivienne Swire le 8 avril 1941, Westwood est le nom de son premier mari, avec qui elle a été mariée quatre ans. Venant d’un petit village du comté de Derbyshire (centre de l’Angleterre), Vivienne est l’aînée d’une famille très modeste. Destinée à une carrière d’enseignante, elle a décidé de quitter sa région natale pour Londres. Là-bas, à 17 ans, elle a étudié la mode. C’est sa rencontre avec le futur manager des Sex Pistols, Malcolm McLaren, qui a changé sa vie.

vivienne westwood malcolm McLaren mode musique sex pistols
Le couple Vivienne Westwood et Malcolm McLaren.

Dans les années 70, les deux ont voulu rompre avec la génération « Peace and Love ». Ils se sont lancés dans la confection de vêtements. Et dès 1970, ils ont ouvert une boutique sur King’s Road. Les tenues étaient particulièrement osées pour l’époque. Tenues SM, Tee-shirts Porno ou escarpins à talons aiguilles, Vivienne Westwood a marqué son monde. Et le succès a été au rendez-vous !

La proximité du duo avec le groupe mythique des Sex Pistols les a aidés. Le groupe a sorti un morceau qui est resté dans les annales : God save the Queen. C’est un succès mondial qui a ancré le groupe dans l’univers punk. C’est à ce moment-là que Vivienne Weswood a dessiné son célèbre tee-shirt avec le visage de la reine Elizabeth II.

Une femme engagée

Au fur et à mesure, elle s’est éloigné des tenues BDSM. Cependant, elle n’a pas changé de mentalité. Elle est restée toujours punk, irrévérencieuse et terriblement politique ! En 1992, elle a d’ailleurs été photographiée sans sous-vêtements à la sortie de Buckingham Palace. Elle venait d’être nommée officier de l’Empire britannique par la reine elle-même.

vivienne westwood buckingham palace angleterre elizabeth 2
Photo prise de Vivienne Westwood à la sortie de Buckingham Palace.

Politiquement, elle s’est toujours positionnée sur plein de sujets. C’est elle qui, pionnière en 2008, a appelé l’industrie de la mode à prendre en compte le changement climatique. Elle a demandé aux consommateurs de ne pas acheter des vêtements en masse. Ce qui n’avait pas plu à certains du milieu.

Elle a aussi défendu Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks. Ce dernier a été arrêté en 2019 dans l’ambassade d’Équateur à Londres après avoir passé plus de sept ans réfugié dedans. N’hésitant pas à mêler défilés et politique, elle a dénoncé « la corruption du gouvernement et la mort de la justice » durant l’un d’entre eux.

Le Brexit, elle était contre. Le 17 février 2019, en pleine fashion week à Londres, elle a prononcé ces mots : « Brexit is a crime ! » . Le défilé mixte avait alors pris des allures de manifeste. Les mannequins se mêlaient aux activistes et les slogans proeuropéens avaient fusé.

Vivienne Westwood, femme respectée dans le milieu

Même si à ses débuts, elle a choqué un peu son monde, Vivienne Westwood a fini par être adoubée par ses pairs. Les récompenses ont plu et elle a été désignée trois fois (1990, 1991, 2006) « Designer of The Year » lors des British Fashion Awards.

Les livres sur elle se sont multipliés et les biographies aussi. Les lignes au sein de sa marque ainsi que les différents parfums ont aussi explosé. Quant aux expositions à son sujet, elle n’en pas manqué. En tête, la rétrospective du Victoria and Albert Museum en 2004. Hier, nous avons perdu le Roi Pelé et la reine Vivienne Westwood.

À lire aussi : Gaspard Ulliel, Jean-Pierre Pernaut : ces stars qui nous ont quittés en 2022

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.