Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Disparition d’Émile : Un adolescent de 17 ans suspecté, quel est son profil ?

Publié par Elodie GD le 03 Nov 2023 à 17:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Plusieurs mois après le début de l’enquête autour de la disparition d’Émile, le profil d’un adolescent interpelle. Déjà interrogé dans le cadre de l’affaire, le jeune homme de 17 ans reste l’un des principaux suspects des enquêteurs. Pour cause, il est connu pour sa conduite dangereuse et est décrit comme « une tête brûlée » par les habitants du hameau.

À lire aussi : Disparition d’Émile : Cet appel téléphonique qui intrigue les enquêteurs

Une « tête brulée » selon les habitants du Haut-Vernet

S’il a déjà été auditionné, Léo B., 17 ans, continue d’intriguer les enquêteurs. Pour cause, cet « enfant du pays » est connu pour sa conduite dangereuse. Conduite qui lui a valu de nombreux accidents de la route, dont un au cours duquel il a renversé sa remorque dans un fossé. Il a également grièvement blessé un proche dans un accident de buggy.

C’est pourquoi les habitants du hameau le qualifient volontiers de « tête brûlée ». Autant d’éléments qui ont amené les enquêteurs à s’intéresser au jeune agriculteur dans un premier temps.

Seulement, de nouveaux éléments les poussent à croire que l’adolescent pourrait être impliqué dans la disparition d’Émile.

Disparition d'Émile : cet adolescent suspecté

À lire aussi : Le petit Emile « renversé » par un tracteur ? La piste se précise…

Altercation avec le grand-père d’Émile

Selon Le nouveau détective, Léo B. avait évoqué les Vedovini (la famille d’Émile, ndlr) quelques semaines avant la disparition du garçonnet. À un habitant qui lui demandait de ralentir avec son tracteur, l’adolescent aurait répondu : « De toute façon, si j’écrase un Vedo, c’est pas très grave ».

Quelque temps après, il a eu une altercation avec le grand-père d’Émile. De passage chez un cousin pour effectuer quelques travaux, Léo B. aurait abîmé le mur de Philippe Vedovini, le grand-père d’Émile. Remonté, ce dernier n’a pas hésité à le sermonner.

Quelques heures plus tard, le garçonnet avait disparu. Un enchaînement des événements qui amène les enquêteurs à penser qu’il existe un lien entre eux. Et si l’adolescent affirme qu’il n’était pas présent dans le hameau dans l’après-midi, sa présence dans la matinée intrigue.

À lire aussi : Disparition d’Émile : des ouvriers suspectés

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.