Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Vaccin Astrazeneca : Que devez-vous faire si vous avez déjà reçu une première dose ?

Publié par Noémie Penot le 16 Mar 2021 à 18:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Désormais, plus d’1,3 million de Français ont reçu une première dose du vaccin AstraZeneca, qui fait actuellement polémique. En attendant l’avis des autorités sanitaires européennes, la France a annoncé sa suspension. Que faire si la suspension se confirme ?

AstraZeneca

 

À lire aussi : Vaccin AstraZeneca dangereux ? L’Agence européenne du médicament défend son efficacité

Le vaccin AstraZeneca suspendu en France

Le Président de la République a annoncé lundi après-midi la suspension « par précaution » du vaccin AstraZeneca, précédé par l’Allemagne et suivi par l’Italie et l’Espagne. Avant eux, le Danemark, l’Islande, la Norvège, la Bulgarie, l’Irlande et les Pays-Bas avaient déjà suspendu ce vaccin.

En ce qui concerne la France, le 14 mars 2021, 1.359.051 personnes avaient déjà reçu une première dose. Qu’en est-il alors de la deuxième dose que ces patients étaient censés recevoir, et des potentiels effets indésirables du vaccin ? Les autorités rapportent une trentaine cas de thromboses (formation de caillots de sang) en Europe, pour plus de 5 millions de vaccinations. En France, un seul cas grave a été signalé. « Le nombre d’événements dont on parle est très faible » , assure Alain Fischer, le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale anti-Covid. Le ministre de la Santé Olivier Véran, assure que « les gens qui ont reçu une première dose d’AstraZeneca ne sont pas en danger » , et qu’il n’y a « pas de démarche particulière à effectuer » .

Que fait-on de la deuxième dose ?

Les autorités sanitaires n’ont pas encore précisé la marche à suivre concernant l’injection de la deuxième dose du vaccin AstraZeneca si sa suspension est confirmée. Même si le vaccin n’est vraiment efficace qu’avec l’injection des deux doses, les personnes qui ont déjà reçu une première dose sont tout de même protégées. Même si une deuxième injection n’est pas faite, la réponse immunitaire aura déjà eu lieu.

Une étude d’Oxford a été lancée sur la possibilité d’injecter une deuxième dose d’un autre vaccin que celui d’AstraZeneca. Jeudi, l’Agence européenne du médicament rendra son verdict. Si l’avis sur le vaccin du groupe pharmaceutique britannico-suédois est positif, la vaccination reprendra rapidement son cours. De plus, le Groupe consultatif d’experts de l’OMS sur la vaccination, en étroit lien avec l’Agence européenne des médicaments, se réunit mardi pour étudier la sûreté du vaccin AstraZeneca.

Source : L’Alsace 

À lire aussi : AstraZeneca : L’inquiétude monte chez les personnes déjà vaccinées, Olivier Véran leur répond

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.