Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Élection présidentielle 2022 : après l’annonce des résultats, des manifestations ont éclaté à Rennes et à Lyon (vidéo)

Publié par Lauryn Bikile le 11 Avr 2022 à 13:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après plusieurs mois d’attente, le verdict est enfin tombé : Emmanuel Macron et Marine Le Pen s’affronteront donc au second tour de l’élection présidentielle. Et apparemment, ce résultat a provoqué de graves incidents à Rennes et à Lyon ! Découvrez la vidéo ci-dessous.

Un résultat qui a engendré des mouvements de rébellion à Rennes

Ce dimanche 10 avril 2022, les résultats du premier tour de l’élection présidentielle ont été révéléS, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont littéralement surpris les Français ! Pour cause, personne n’attendait Jean-Luc Mélenchon à 22%, le plaçant ainsi juste derrière Marine Le Pen et ses 23,4%. Emmanuel Macron est, quant à lui, sorti premier avec 27,6 % des voix.

Ainsi, ce que beaucoup redoutaient va donc se produire une seconde fois, à savoir, un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour de l’élection présidentielle. De quoi révolter de nombreux Français qui ne se sont donc pas privés de le faire savoir en saccageant les rues de Rennes. 

En effet, environ 500 personnes, des jeunes pour la plupart, se sont mises à défiler dans les rues du centre-ville de Rennes, dimanche soir, en scandant haut et fort des slogans anticapitalistes et antifascistes, selon un journaliste de l’AFP. On pouvait également lire sur des tags dessinés sur des façades : « La jeunesse emmerde le fascisme national, Le Pen dynastie fasciste » , « Brule la droite » , « guerre sociale » mais aussi « Pinault exécution » .

Résultat des courses : du mobilier urbain totalement détruit mais aussi des vitrines dégradées. Les pompiers ont même dû intervenir à cause d’un feu qui avait été allumé grâce à du matériel de chantier. Ce n’est que plus tard dans la soirée, que les policiers sont intervenus pour essayer de calmer la situation.

Très rapidement, Nathalie Appéré, la maire socialiste de Rennes, a tenu à dénoncer ces violences sur Twitter :  « Je condamne fermement les dégradations commises ce soir dans le centre-ville de Rennes. La démocratie, ce n’est pas et ce ne sera jamais la violence ni le vandalisme » .

 

À Lyon, les dégradations ont également été très nombreuses

 

Lyon dégâts

 

Selon la préfecture, à Lyon, une centaine de personnes ont décidé de descendre dans le quartier de la Croix-Rousse pour exprimer leur déception. Ces dernières ont notamment utilisé des mortiers de feux d’artifice avant que la police n’arrive et tempère les choses.

Yasmine Bouagga (EELV), maire du 1er arrondissement, s’est d’ailleurs exprimé à l’antenne de France 3 Rhône-Alpes pour revenir sur ces faits, plus en détails. Ainsi, elle raconte que vers 22h30, un groupe de rebelles a « cassé un abribus et lancé des projectiles sur les fenêtres » de la mairie et ce, pendant le dépouillement. Puis, « ils ont pénétré dans une salle adjacente à celle du dépouillement et les assesseurs les ont fait sortir pour permettre le bon déroulement des opérations de comptage » .

 

Une situation qui risque d’empirer ?

Ces manifestations donnent déjà un avant-goût de ce qui risque de se passer régulièrement ces prochaines semaines. En effet, de nombreux Français sont totalement déçus d’avoir une nouvelle fois droit au duel qui avait déjà eu lieu en 2017, à savoir Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, et au vu de ce résultat, sur les réseaux sociaux, on peut voir que beaucoup de jeunes appellent à la « révolte » . Quand d’autres affirment vouloir s’abstenir pour le second tour de l’élection présidentielle. Et l’on peut d’ores et déjà craindre un taux d’abstention qui dépasse des records.

Seul l’avenir nous le dira !

0