Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron : Cette décision radicale qui se prépare dans l’ombre

Publié par Celine Spectra le 07 Nov 2022 à 11:41
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Selon certaines rumeurs, les petites mains de la macronie s’activeraient depuis quelque temps afin de préparer une possible, voire, probable, dissolution de l’Assemblée nationale. Une information démentie par certains ministres.

Publicité

>> À lire aussi : « Retourne en Afrique » : gros dérapage raciste à l’Assemblée Nationale. Que s’est-il vraiment passé ?

Les équipes d’Emmanuel Macron travailleraient depuis un mois sur la dissolution de l’Assemblée

Selon nos confrères du Journal du dimanche, la dissolution de l’Assemblée nationale ne serait plus qu’une question de temps. En effet, celui qui serait un grand amateur de vins aurait déjà tout préparé pour provoquer de nouvelles élections législatives. Interrogé par nos confrères, Stéphane Séjourné, le secrétaire général de Renaissance, a d’ailleurs reconnu que les équipes de celui qui a dernièrement fait une grande annonce travailleraient depuis un mois afin d’aboutir à quelque chose d’opérationnel.

Publicité

Et la majorité aurait d’ailleurs déjà préparé son plan de bataille. Allant du simple échange avec les partenaires jusqu’à la nomination et la formation de certains candidats. En ce qui concerne le financement de cette dernière, un dirigeant du parti aurait révélé qu’avec « 40 millions d’euros d’immobilier » , il est tout à fait possible d’obtenir « un emprunt » , sans le moindre problème.

>> À lire aussi : Assemblée Nationale. Quand les élus de la Gauche boycottent un match caritatif pour ne pas jouer avec les députés du RN !

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Emmanuel Macron prêt à dissoudre l'Assemblée nationale ? Ces ministres démentent

Une information démentie par certains ministres

Publicité

Mais malgré ces nombreuses affirmations, l’imminence de la dissolution a tout de même été démentie. Notamment par celui qui a récemment reconnu que le gouvernement avait fait une erreur dans l’affaire Lola, Olivier Véran, sur le plateau de Dimanche en politique.

Comme il a confié, il ne pense pas que les Français la souhaitent.

« Je pense que les Français nous ont donné une majorité relative pour nous pousser à avoir ces démarches d’accords transpartisans. […] (Mais plutôt pour) ressembler un peu d’avantage à certaines démocraties européennes. […] Où un parti ne peut pas décider tout seul » .

Publicité

Réponse similaire pour Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture, alors qu’il était présent dans l’émission Questions politiques. Selon lui, la dissolution est bel et bien dans l’air depuis que s’est constituée cette majorité relative. Mais il considère que les termes ne sont pas posés à ce jour pour une dissolution.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

>> À lire aussi : La présidente de l’Assemblée nationale « rappelée à l’ordre » par Emmanuel Macron ? Elle se confie sur leur relation

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.