Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Gouvernement : ces annonces tant attendues qui viennent de tomber

Publié par Romane TARDY le 09 Juin 2022 à 10:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la crise sanitaire semblait se calmer, les variants BA.4 et BA.5 inquiètent et une septième vague est crainte. Toutefois, le gouvernement a décidé de s’occuper de la crise aux urgences accentuée par la période Covid. Quelles mesures ont été annoncées pour aider ce secteur primordial en difficulté ?

Des mesures pour les urgences

On le sait le système des urgences est en crise. Il est donc le premier centre d’intérêt de la nouvelle ministre de la Santé. Brigitte Bourguignon a ainsi annoncé ce mercredi lors d’une intervention au Congrès Urgences, une série de mesures pour se préparer à un « été difficile » à l’hôpital.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Si Emmanuel Macron avait lancé une mission flash sur la situation aux urgences, certaines mesures doivent être prises en amont pour gérer la saison estivale. Elles seront donc ensuite complétées par les résultats de la mission du Dr François Braun sur « les soins non programmés » .

Le gouvernement a ainsi décidé de « réactiver le doublement de la rémunération des heures supplémentaires du personnel non médical, et du temps de travail additionnel des médecins, pour l’ensemble de la période estivale » . Ici, c’est donc la question des salaires qui se pose afin de compenser les heures supplémentaires qui pourraient être effectuées durant les mois de juillet et août.

Un véritable manque de personnel

Par ailleurs, le recrutement et la formation sont aussi un des fers de lance du gouvernement. Peinant à trouver de nouveaux soignants, les « élèves infirmiers et aides-soignants ayant achevé leur formation initiale en juin et juillet pourront commencer à exercer immédiatement, sans attendre la remise officielle de leur diplôme » grâce à un « dispositif exceptionnel » . Ils n’auront donc pas besoin d’attendre la rentrée pour exercer et seront immédiatement employables.

Une autre génération sera mise en avant : les soignants retraités. S’ils le souhaitent, ils pourront reprendre une activité cet été et bénéficieront de « facilités de cumul avec leur pension de retraite » .

Le manque de personnel est un véritable problème aux urgences. Selon l’association Samu-Urgences de France, une centaine de services d’urgences en France ont déjà été contraints de limiter leur activité à cause de ce problème de personnel.

Enfin, l’été, les Français bougent beaucoup. Il faut donc résoudre le souci des déserts médicaux. Pour ce faire, les agences régionales de santé ont pour mission de « remobiliser les dispositifs territoriaux de gestion de crise » . Ainsi, ils vont coordonner les hôpitaux publics avec le privé et les libéraux.

Des annonces encore insuffisantes pour les Français

Le gouvernement cherche-t-il ainsi à compenser les critiques de la mission flash orchestrée par Emmanuel Macron ? Elle était en effet jugée trop tardive et théorique.

Toutefois, la ministre de la Santé a aussi eu des propos lors de son congrès qui n’ont pas convaincu notamment en niant que le système médical s’effondre partout en France.

Un autre passage a fait débat. Interpellé par un soignant, on découvre sur une vidéo que la ministre ne lui a pas répondu et a quitté la salle. Une attitude qui n’a pas du tout plu aux internautes.

0