Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Un hôpital a eu la meilleure idée du monde pour que les enfants n’aient pas peur de se faire opérer !

Publié par Romane TARDY le 07 Fév 2020 à 7:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pendant trois jours, « l’hôpital des nounours » ouvre ses portes à 300 enfants au sein de la faculté de médecine de Lille. L’objectif : permettre aux enfants de moins appréhender d’aller chez le médecin en soignant leur doudou. Découvrez cette belle initiative dans la vidéo ci-dessous :

À lire aussi : Un petit garçon perd son ours en peluche dans un avion, ce qui lui arrive ensuite est impressionnant !

Dans cet hôpital spécial de Lille, pas de médecin mais bien des « nounoursologues » qui s’occupent des doudous. Une peluche peut avoir toute sorte d’accident : chute, avoir perdu un œil, avoir perdu sa queue… Selon la pathologie, les enfants choisissent le service adapté : radiologie, ophtalmologie et même salle d’opération.

Un projet pédagogique pour que les enfants appréhendent moins d’aller chez le docteur

Le lapin d’un petit garçon vient de se fracturer la mâchoire, la licorne d’une petite fille est tombée de la table, ils ont besoin de soins. Ces deux doudous font partie de ceux des 300 enfants qui participent à ce projet pédagogique. Cet hôpital des nounours est une occasion de familiariser les enfants au milieu hospitalier qui peut souvent leur faire peur.

Les étudiants en médecine, qui gèrent les « soins » , se confrontent alors à des patients en bas âge qu’ils n’ont pas l’habitude de côtoyer. Cette expérience leur apprend comment les rassurer, les comprendre, à utiliser un langage adapté. Pauline Sigez et Lucie Marguet, étudiante en médecine et organisatrice de cet événement, témoigne de cette belle expérience au micro de BFMTV: « Ça permet d’apprendre à s’adapter aux enfants. Ce n’est pas toujours évident de leur parler. On utilise des grands termes médicaux et les enfants ne comprennent pas. On simplifie donc notre langage » . Les enfants participent au soin aux côtés des étudiants. Ils repartent ensuite avec le carnet de santé de leur doudou.

À lire aussi : Un médecin réalise de jolis dessins sur les pansements des enfants pour les rassurer (vidéo)

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0