Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Je suis à un âge où… » : Jean Reno face à la mort

Publié par Elodie GD le 13 Fév 2024 à 15:49

S’il est en pleine forme, Jean Reno ne peut s’empêcher de penser à la mort. Des heures de réflexions dont il a partagé quelques bribes sur RFM.

À lire aussi : A 75 ans, Jean Reno cash sur Christian Clavier : « Il n’aime pas les… »

Jean Reno face à la mort

Les réflexions sur la mort n’épargnent personne. Y compris Jean Reno qui a partagé quelques-unes de ses pensées sur le sujet au micro de Bernard Montiel, sur RFM. Et quand l’animateur lui demande s’il pense tous les jours à la mort, il répond : « Pas tous les jours, mais ça m’arrive d’y penser. Tu sais, l’Andalou vit avec ça. La mort n’est jamais loin avec l’Andalou. C’est ce qui donne un côté dérisoire à tout ce qui se passe ».

L’acteur poursuit : « L’Andalou se dit : ‘Mais attends, où est-ce qu’on va tous ? À quel endroit va-t-on à la fin ?’ Il ne faut pas non plus se tirer une balle dans la tête, pas du tout, mais ça donne un détachement qui est intéressant ».

Il faut dire que la mort, Jean Reno y a été confronté à de multiples reprises ces dernières années. Et au vu de ses déclarations, son état d’esprit lui a sans doute permis d’appréhender les mauvaises nouvelles sans se laisser sombrer.

Jean Reno face à la mort

À lire aussi : « On faisait de la gym ensemble » : Jean Reno revient sur son amitié avec Johnny Hallyday

« Je n’ai plus vingt ans »

Au cours des années passées, Jean Reno a perdu Johnny Hallyday, mais aussi Jean-Louis Trintignant et Michel Bouquet. « Chaque jour, tu apprends que qu’il est arrivé ça à untel ou qu’untel est parti. Tu ne peux pas éviter de penser à toi. Je n’ai plus vingt ans… Avoir vingt ans, c’est avoir des lendemains pleins de promesses ».

Présents aux côtés de Johnny Hallyday dans ces derniers instants, il se souvient : « C’était un homme formidable. Je n’ai pas vécu de mauvais moments avec lui. Je n’ai eu que le pain blanc. Tellement généreux… ».

Quelques heures avant que le chanteur décède, Jean Reno lui tenait la main. Il lui avait alors promis de passer les fêtes avec lui. « C’était une bêtise. Il savait comme moi que c’était le petit bout de route et que ça se finissait. Mais qu’est-ce que tu dis dans ces cas-là ».

Une envie de croquer la vie à pleines dents

Il y a quelque temps, Jean Reno avait abordé le sujet de la mort. En juin 2022, il avait déclaré dans les colonnes du Parisien, il avait déclaré : « L’humain, s’il ne mourait pas, il ne vivrait pas. C’est difficile à accepter parce que je suis à un âge où on pense à la mort ».

« Il y a des soirs, je n’en dors pas. Trintignant, il est parti, Bouquet aussi… Bouquet, il est venu me voir au théâtre de Paris quand j’y étais avec Richard Berry. Bouquet, put*in ! Mon maître ! », regrette-t-il. Malgré ses craintes, il ne compte pas abandonner le métier de sitôt : « Tant qu’on pourra continuer à raconter des bêtises, on continuera ».

À lire aussi : Jean Reno en dépression ? Ces confidences inquiétantes qui laissent penser le pire

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.