Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Une fanatique » : Jean-Luc Mélenchon dérape, une journaliste placée sous protection policière

Publié par Elodie GD le 04 Déc 2023 à 19:33

Ce 3 décembre, Jean-Luc Mélenchon a publié un tweet incendiaire et a déchaîné la twittosphère. À charge contre la journaliste Ruth Elkrief, il a fait de cette dernière, « une cible » idéale pour les internautes border de la plateforme. Une conséquence que déplore et dénonce le ministre de l’Intérieur.

À lire aussi : « Nous étions bons copains » : Jean-Luc Mélenchon ami avec Zemmour ?

Ruth Elkrief placée sous protection policière

Ruth Elkrief est placée sous protection policière. Une initiative nécessaire selon Gérald Darmanin, pour qui Jean-Luc Mélenchon est le coupable tout désigné.

Tout commence ce 3 décembre, après l’interview du coordinateur national LFI, Manuel Bompard. Interview réalisée par Ruth Elkrief, sur LCI. Mécontent des questions adressées à ce dernier, Jean-Luc Mélenchon ne tarde pas à publier un tweet incendiaire sur X.

Jean-Luc Mélenchon pointé du doigt

« Ruth Elkrief. Manipulatrice. Si on n’injurie pas les musulmans, cette fanatique s’indigne. Quelle honte ! Bravo Manuel Bompard pour la réplique. Elkrief toute la vie politique au mépris des musulmans » , a-t-il écrit.

Un tweet qui a fait le tour des réseaux et qui a valu à la journaliste de nombreuses menaces. Des menaces inquiétantes, qui ont conduit le gouvernement à prendre les mesures qui s’imposaient.

À lire aussi : Jean-Luc Mélenchon au plus mal, il perd un être cher

Réactions indignées suite aux propos de Jean-Luc Mélenchon

Lors d’une prise de parole, Gérald Darmanin a déploré l’attitude de Jean-Luc Mélenchon. Selon lui, ce dernier a attisé la haine des internautes radicaux, qui n’ont pas hésité à s’en prendre à la journaliste. « Monsieur Mélenchon est dans l’irresponsabilité » , a-t-il affirmé, ajoutant que son tweet revenait à « mettre une cible dans le dos de madame Elkrief » .

« Qu’elle soit une bonne ou une mauvaise journaliste pour monsieur Mélenchon, ce n’est pas le sujet. C’est une démocratie, les journalistes font ce qu’ils souhaitent, et interrogent comme ils veulent les femmes et hommes politiques » , a-t-il poursuivi.

Se joignant à son confrère, la ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak a déclaré : « Jean-Luc Mélenchon a tort de dénigrer si souvent la presse et de faire du journalisme français, pilier de notre démocratie, la cible de ses accusations et invectives obsessionnelles. Quelle étrange 6ᵉ République que celle où les journalistes seraient réduits au silence » .

À lire aussi : Jean-Luc Mélenchon victime d’un projet d’assassinat ? Il en est persuadé !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.