Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Jean-Luc Mélenchon au plus mal, il perd un être cher

Publié par Elodie GD le 22 Mai 2023 à 18:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Bernard Pignerol, fondateur de SOS Racisme et vice-président de La France Insoumise (LFI), est décédé ce dimanche. Sa disparition a fortement affecté Jean-Luc Mélenchon dont il était un ami ainsi qu’un proche collaborateur.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Jean-Luc Mélenchon victime d’un projet d’assassinat ? Il en est persuadé !

Jean-Luc Mélenchon en deuil

« Le cancer l’a tué » , a déploré Jean-Luc Mélenchon, ce 21 mai. Ce dimanche soir, le dirigeant LFI a rendu hommage à son collaborateur et ami, Bernard Pignerol, sur Twitter.

La suite après cette publicité

« Ce matin, Bernard Pignerol, notre camarade, est passé dans la mort. Le cancer l’a tué. La détresse nous frappe. Il était un dirigeant et un militant essentiel du mouvement insoumis, dont il a été l’un des plus brillants et actifs fondateurs et le fondateur désintéressé de notre longue marche » , a publié l’homme politique sur les réseaux sociaux.

Bernard Pignerol

>> A lire aussi : « Nous étions bons copains » : Jean-Luc Mélenchon ami avec Zemmour ?

La suite après cette publicité

Le défunt, vice-président de SOS racisme

Vice-président de SOS Racisme de 1984 et 1993, Bernard Pignerol a également été membre de la Gauche socialiste de 1988 à 2002.

Très proche de Jean-Luc Mélenchon, il était à ses côtés au moment de la perquisition du siège du LFI en 2018. Perquisition médiatisée dont il s’était sorti avec une amende par le tribunal correctionnel de Bobigny.

La suite après cette publicité

Une association présidée par Bernard Pignerol, et qui était prestataire de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, a été mise en examen l’an dernier. Les faits qui lui sont reprochés : « escroquerie et tentative d’escroquerie aggravée » et « faux et usages de faux ».

Bruno Le Maire, camarade de promo du défunt à l’École Nationale d’administration (ENA), lui a également rendu hommage. Il s’est dit « très attristé » .

>> A lire aussi : Jean-Luc Mélenchon bientôt en couverture de Playboy ?