Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Jean-Marc Morandini de nouveau devant la justice dans une affaire de harcèlement sexuel

Publié par Léa Lecuyer le 13 Juin 2023 à 12:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En décembre 2022, le présentateur de CNews avait été condamné pour corruption de mineurs. Alors qu’il avait fait appel de la décision, Jean-Marc Morandini comparaît dans une autre affaire pour harcèlement sexuel sur un jeune comédien, ce mardi 13 juin.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Morandini : affaire du chantage sexuel… pourquoi Cyril Hanouna est cité dans l’affaire ?

Jean-Marc Morandini aurait demandé des castings à nu

À 57 ans, l’animateur de télévision se confronte une nouvelle fois à la justice. Condamné à une peine d’un an de prison avec sursis, en décembre dernier pour des faits de corruption de mineurs, il est accusé de harcèlement sexuel sur un jeune comédien.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Sa boîte de production Ne zappez pas ! production, dont il est le seul gérant, fait également l’objet de poursuites. Elle est ainsi visée pour travail dissimulé à l’encontre de cinq plaignants.

Ce mardi 13 juin 2023, Jean-Marc Morandini va être jugé dans le cadre d’une affaire concernant la web-série Les Faucons, à laquelle il participait en tant que producteur. Alors que le tournage a eu lieu entre juin et septembre 2015, celui-ci aurait invité de jeunes comédiens à se dénuder lors des castings du programme.

Âgés entre 19 et 26 ans, les participants auraient reçu des courriels de la part de Catherine Leclerc, directrice de casting. En revanche, derrière ce pseudo se serait en réalité caché Jean-Marc Morandini, qui n’aurait pas hésité à leur réclamer des vidéos d’eux nus.

La suite après cette publicité

D’autres exigences leur auraient été dictées telles que s’être rasé le pubis ou d’effectuer des scènes de masturbation pouvant aller jusqu’à des éjaculations.

Jean-Marc Morandini de nouveau devant la justice dans une affaire d'harcèlement sexuel

À lire aussi : « Tu ba*des là » : Jean-Marc Morandini accusé de « corruption de mineurs »

La suite après cette publicité

« J’obéirai à ce que vous m’ordonnerez »

Le « personnage totalement fictif » de Catherine Leclerc aurait eu une fonction bien particulière d’après les enquêteurs. Elle aurait servi de « figure maternelle et sécurisante inspirant confiance » . Un procédé qui aurait notamment permis d’amadouer le plus jeune des comédiens, âgé de 18-19 ans au moment des faits.

Sans agent, ni aucune expérience dans le cinéma, ce dernier aurait été encouragé « à toujours repousser ses limites dans l’acte de nature sexuelle, sous le prétexte allégué de travailler sa posture de comédien » .

La suite après cette publicité

En août 2015, deux mails provenant de ladite Catherine signés par le terme « maman » , auraient ainsi été envoyés au jeune homme. La fausse directrice de casting l’aurait interrogé sur sa capacité à faire une fellation à Jean-Marc Morandini, expliquant qu’il n’était « pas n’importe qui » .

« Il est évident que je ne vais pas faire le difficile sur la nudité (…) J’obéirai à ce que vous m’ordonnerez » , aurait par la suite répondu le candidat sous la pression d’une telle opportunité de carrière.

À lire aussi : Jean-Marc Morandini dans l’embarras : L’animateur accusé de « harcèlement sexuel » et « travail dissimulé »

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.