Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Coronavirus : Nouveau rebondissement dans la recherche de son origine

Publié par Gabrielle le 28 Oct 2021 à 16:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’institut national de la santé américain aurait envoyé une lettre au Congrès américain faisant des révélations inédites. Selon Le Figaro, de nouveaux documents soulèvent des questions sur les expériences menées dans les laboratoires de Wuhan sur des coronavirus, ainsi que sur leur financement.

coronavirus laboratoire

>>> A lire aussi : Covid-19 : Gabriel Attal et l’OMS font un terrible constat

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Des manipulations génétiques de coronavirus ?

Une nouvelle révélation confirme les soupçons de manipulations génétiques dans des laboratoires de Wuhan en Chine. D’après Le Figaro, l’institut national de la santé américain (NIH) a confirmé au congrès américain, la conduite de recherches sur des coronavirus de chauve-souris.

Selon le NIH, les expériences menées dans les laboratoires de Wuhan sont allées bien au-delà de ce qu’ils ont réellement admis. Des travaux de manipulations génétiques auraient donc été menés dans ces laboratoires.

La lettre envoyée au congrès révèle même un financement de ces travaux par l’ONG EcoHealth Alliance. Cette subvention a été en partie payée par des fonds publics américains. Ces révélations pourraient mettre en lumière un manque de transparence des Etats-Unis.

Un manque de transparence autour de ces recherches

Le directeur de l’Institut national des maladies infectieuses, Anthony Fauci, avait assuré en septembre dernier, devant le Sénat, que le NIH n’avait jamais financé de recherches en lien avec des manipulations génétiques de coronavirus.

Anthony Fauci avait indiqué ne pas savoir comment les laboratoires de Wuhan utilisaient la subvention. En revanche, il assurait : « Il est impossible que les virus sur lesquels on a travaillé se transforment en Covid-19 » .

L’ONG EcoHealth, qui a financé les recherches, est accusée d’avoir manqué de transparence. En effet, les résultats des manipulations génétiques n’ont jamais été dévoilés. Ces résultats avaient d’ailleurs été qualifiés « d’inattendus » par le NIH. L’ONG devait également transmettre des données concernant l’avancement de la subvention mais ne l’a pas fait.

>>> A lire aussi : Covid-19 : 4 millions de personnes de nouveau confinées

0