Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

L’État doit-il arrêter de subventionner les banlieues ? Les Français ont parlé

Publié par Celine Spectra le 09 Juil 2023 à 13:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Alors que les émeutes continuent de secouer les banlieues françaises, une enquête révèle que près de la moitié des Français s’oppose à la décision du gouvernement de maintenir les subventions aux quartiers prioritaires.

La suite après cette publicité

Le débat sur la nécessité et l’efficacité de ces subventions fait depuis rage dans le pays.

>> À lire aussi : Cette vidéo d’un papa, allant chercher son fils qui participait aux émeutes pour le ramener à la maison, fait le buzz

Opinions contrastées sur la nécessité des subventions aux Banlieues

La suite après cette publicité

Suite aux troubles en banlieue après le décès tragique de Nahel, une enquête CSA pour CNEWS a été réalisée pour évaluer l’opinion des Français sur la poursuite des subventions gouvernementales aux quartiers prioritaires.

Les résultats révèlent que 48 % des personnes interrogées s’opposent à la décision du gouvernement de maintenir ces subventions. Mettant ainsi pleinement en question leur efficacité et leur impact réel sur les problèmes socio-économiques des banlieues.

>> À lire aussi : « La seule institution qui n’a pas été brûlée, c’est la CAF. » : Jean-Pascal Lacoste se lâche au sujet des émeutes

La suite après cette publicité
Pexels

Les jeunes et les femmes plus favorables à y mettre fin

L’enquête CSA décompose les résultats selon les tranches d’âge et les genres. Et révèle ainsi des différences significatives. En effet, il s’avère finalement que les moins de 35 ans se montrent plus favorables à la fin des subventions gouvernementales aux banlieues. 55 % d’entre eux souhaitant la cessation de ces subventions. De manière surprenante, les femmes sont plus opposées aux subventions que les hommes. Et 51 % d’entre elles désirent leur arrêt. Même parmi les jeunes de 18 à 24 ans, 62 % se prononcent en faveur de la fin des subventions aux banlieues. Illustrant pleinement une division générationnelle sur cette question délicate.

La suite après cette publicité

Le débat sur les subventions aux banlieues fait rage en France. Mettant en évidence des opinions divergentes sur l’efficacité de ces mesures pour lutter contre la pauvreté et les inégalités dans les quartiers périphériques. Alors que le gouvernement se trouve face à des demandes contradictoires, il reste néanmoins essentiel de trouver des solutions durables pour soutenir le développement et l’amélioration des conditions de vie dans ces communautés.

>> À lire aussi : Emmanuel Macron en joie. La vidéo qui fait scandale pendant les émeutes

Source : CNews