Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Meurtre de Valentin, stagiaire dans TPMP : un homme arrêté

Publié par Alicia Trotin le 09 Mar 2023 à 12:13
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le jeune Valentin de 21 ans a été retrouvé sans vie ce samedi 4 mars, dans son appartement parisien du XVIe arrondissement. Sans nouvel depuis plusieurs jours, ses proches, inquiets, avaient prévenu les autorités. Contrairement à l’affaire de Leslie et Kevin, il n’aura pas fallu longtemps, quelques jours à peine, pour qu’un homme soit interpellé.

À lire aussi : France : Quelle est la ville la plus dangereuse du pays ?

Première interpellation

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Tôt mercredi matin, aux alentours de 6h, les policiers ont arrêté un homme de 24 ans puis l’ont placé en garde à vue. Peu d’informations sont disponibles à ce stade de l’enquête, mais il pourrait être l’homme cagoulé aperçu sur les caméras de vidéos surveillances le soir de l’assassinat. C’est ce système de sécurité qui a permis aux experts de remonter la piste.

Par la suite, cette personne se serait dirigée vers le domicile de la victime. À l’heure actuelle, au vu des 18 coups de couteau, il est probable que le motif du meurtre soit sentimental. Le parquet pourra l’interroger plusieurs fois pendant les prochaines 48 heures, avant de se prononcer.

À lire aussi : Douze ans plus tard, une patate douce permet d’élucider une affaire de meurtre

Une soirée violente

Depuis jeudi 2 mars, le jeune étudiant ne répondait plus aux appels, donnant l’alerte à son entourage. Lorsque les autorités sont entrées dans l’appartement de Valentin, la porte n’avait visiblement pas été forcée.

En revanche, il y avait des taches de sang sur la porte d’entrée et de nombreux objets cassés dans l’appartement, signe évident d’une lutte. Une violence extrême que ses proches ne comprennent pas. Il était décrit comme un petit étudiant sans histoire. Déjà victime de racket et de vol en 2019, la brigade tente de comprendre si les évènements sont liés.

À lire aussi : Un détenu soupçonné de meurtre s’est évadé pendant une permission